Incendie au Tivoli: Noah, 9 ans, a fui l’incendie et alerté les voisins
Noah, 9 ans, entouré de son frère Kylian, 6 ans et de ses parents. Une famille indemne mais qui a tout perdu dans l’incendie de son appartement.Crédits: -
article abonné offert
Arlon

Incendie au Tivoli: Noah, 9 ans, a fui l’incendie et alerté les voisins

Noah se trouvait seul dans l’appartement familial au Tivoli quand l’incendie s’est déclaré jeudi. Il a fait preuve d’un sacré sang-froid!

C’est un témoignage poignant que nous a livré Céline Jacob au lendemain de l’incendie qui a détruit son appartement jeudi après-midi dans l’immeuble Tivoli à Arlon.

La jeune maman a eu très peur pour son fils aîné Noah, 9 ans, qui se trouvait seul dans l’appartement au moment où l’incendie s’est déclaré. "Noah est scolarisé à l’Inda et rentre seul à la maison. Il était dans l’appartement quand le feu a pris. Il m’a téléphoné pour me prévenir que de la fumée sortait du radiateur. J’ai pensé que ce n’était pas grave. Je lui ai dit d’enlever le plaid si c’était possible. Il a commencé à tousser. Puis plus rien. Je ne l’entendais plus. Après quelques minutes, il m’a dit qu’il était sorti respirer sur le balcon. J’ai compris que c’était grave et je lui ai dit de sortir. Il voulait rester pour arrêter le feu. Puis j’ai de nouveau perdu le contact avec lui. J’ai cru qu’il était inconscient. J’ai appelé son oncle qui vit au 5e étage mais il m’a dit que c’était impossible de descendre."

Céline Jacob quitte précipitamment son travail et, sur le chemin de la maison, voit la colonne de fumée noire au loin. "Là j’ai vraiment paniqué. J’ai cherché mon fils et je l’ai vu dans la rue voisine avec d’autres habitants de l’immeuble. Il était sorti seul de l’appartement et avait prévenu les voisins de l’incendie en frappant aux portes. Quel soulagement!"

Noah sera pris en charge par les pompiers et passera la nuit en observation à l’hôpital mais il ne souffre pas d’intoxication, malgré la fumée qu’il a respirée. Le garçon a également vu un psychologue afin d’évoquer cette expérience traumatisante pour un enfant, même si Noah a fait preuve d’un sacré sang-froid!

 

Tout est perdu!

 

Si la famille est au complet, saine et sauve, reste maintenant l’aspect matériel moins optimiste.

"Il ne reste rien. Ce que le feu n’a pas détruit, la fumée et l’eau ont pris le relais. Les enfants sont tristes. Ils n’ont plus de vêtements, de jouets. On a tout perdu. Mais on va recommencer ailleurs, même si c’est très difficile. On doit tenir pour nos enfants. Ils ont du mal à réaliser mais comprennent peu à peu qu’ils ne pourront pas récupérer leurs affaires. On est partis travailler le matin et, le soir, on est SDF", explique, en larmes, la maman de Noah encore sous le choc.

 

Un élan de solidarité

 

Rapidement, un élan de solidarité s’est mis en place. Le frère de Céline a lancé un appel aux dons pour la famille Breuer-Jacob. "Je n’arrive plus à répondre aux appels tant ils sont nombreux. L’aide arrive de partout et c’est ce qui nous fait tenir. C’est tout ce qu’il nous reste. Même si on a l’habitude de ne dépendre de personne."

La famille est hébergée quelques jours chez une collègue actuellement à l’étranger. Le CPAS a mis à sa disposition un logement de transit pour la suite. "Notre priorité est de retrouver un appartement à Arlon, de trois chambres idéalement mais deux feront l’affaire, où nous installer sur le long terme et pouvoir repartir pour de bon et offrir rapidement une vie stable à nos enfants."