Vidéos

Vous avez peur des araignées? Les araignées aussi

Que se passe-t-il lorsqu’une araignée sauteuse rencontre une autre araignée plus grosse qui semble être un prédateur? Elle fuit, comme le premier des arachnophobes venus.

L’étude de Daniela Roessler a de quoi faire sourire. Intitulée «reconnaissance visuelle statique des prédateurs chez les araignées sauteuses», la recherche doit encore être revue par des pairs, mais affiche des conclusions sans équivoque.

Les araignées sont capables de reconnaître des prédateurs de leur propre espèce et appliquent une stratégie de fuite face au danger. Une situation appliquée massivement dans le monde animal afin de survivre, tout simplement.

Pour vérifier son hypothèse, la chercheuse a placé face à face ses araignées sauteuses face à un objet de la taille d’un prédateur potentiel, puis lui a ajouté des yeux, avant de montrer un véritable prédateur à huit pattes.

«En utilisant des modèles modifiés imprimés en 3D, nous avons trouvé des preuves que les yeux agissent comme un indice important de reconnaissance», détaille la chercheuse dans ses conclusions. «Cependant, les yeux seuls n’expliquent pas les réponses, ce qui suggère que les processus sous-jacents reposent sur plusieurs caractéristiques plutôt que sur une seule».

«Nos expériences montrent que les salticidés (araignées sauteuses, ‘Salticidae’) démontrent un comportement robuste, rapide et répétable de “gel sur place et fuite” lorsqu’ils sont confrontés à des prédateurs stationnaires, mais pas à des objets non-prédateurs de taille similaire».

La vidéo montrant une partie de l’expérience a déjà fait le tour de la toile. Évidemment.