Exercice catastrophe sur le site nucléaire de Tihange ce jeudi après-midi
Huy

Exercice catastrophe sur le site nucléaire de Tihange ce jeudi après-midi

Intrusion terroriste, alerte radiologique, fuite du système de refroidissement: es scénarios catastrophes se succèdent à la centrale nucléaire de Tihange… C’est le scénario catastrophe d’un exercice qui se déroulera ce jeudi après-midi. Pas de panique donc.

Intrusion terroriste, alerte radiologique, fuite du système de refroidissement… les scénarios catastrophes se succèdent à la centrale nucléaire de Tihange…

Plusieurs fois par an, un exercice est organisé en bord de Meuse, histoire de voir ce qui fonctionne et ce que l’on peut améliorer. Ces exercices sont organisés annuellement par l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) ou plus régulièrement par Engie-Electrabel ou encore la Province de Liège.

Ces deux derniers acteurs ont mis au point un scénario de crise… Ainsi, ce jeudi, l’exercice imaginé en fera trembler plus d’un… «En effet», explique-t-on à l’AFCN, «Le scénario prévoit la chute d’un avion sur le site».

Mais heureusement, dans ledit scénario, il n’est toutefois pas question que cet avion provoque une catastrophe nucléaire. Il n’est donc pas prévu de faire intervenir la population et encore moins de la faire évacuer.

Les intervenants seront nombreux puisqu’il est question de faire participer la police locale de Huy, la police fédérale, la police aéroportuaire, mais aussi la ville de Huy, ou encore les pompiers.

«Il sera question de tester la capacité d’interaction entre le centre opérationnel du site et les autorités externes, ainsi que celle entre le Gouverneur de la Province de Liège et le bourgmestre de Huy».

Bref, ne vous étonnez donc pas (et ne paniquez pas non plus) si vous voyez de l’agitation autour de la centrale, ce n’est heureusement qu’une mise en scène.