L’avocat Philippe Leloup n’est plus
Parmi les dossiers emblématiques auquel Philippe Leloup a travaillé, le procès Cools, en 2017.Crédits: BELGA
Namur

L’avocat Philippe Leloup n’est plus

Pénaliste namurois bien connu, Philippe Leloup est décédé ce lundi matin à l’âge de 62 ans. L’homme se battait contre la maladie depuis près d’un an.

Il était l’une des figures du barreau namurois. Philippe Leloup s’est éteint ce lundi matin à l’âge de 62 ans, emporté par une maladie contre laquelle il luttait depuis près d’un an.

Licencié en droit et en science économique, Philippe Leloup était avocat depuis 1984. Droit du roulage, droit de la construction et droit pénal comptaient parmi ses spécialités. «C’est quelqu’un que l’on voyait très régulièrement en audience correctionnelle, glisse Jean Sine, bâtonnier du barreau de Namur. C’était un avocat généreux, très impliqué dans des matières à forte connotation humaine. Il assurait notamment la défense de mineurs.»

Jean Sine le souligne, Philippe Leloup était un homme qui faisait honneur à la profession. «Il pratiquait avec cœur et un certain désintéressement. Il était minutieux et sobre dans l’expression.»

L’abnégation figure également au rang des qualités de l’avocat. «Il était sur la liste Salduz et acceptait de se lever à 3 h ou 4 h du matin pour assurer la défense d’une personne qui venait d’être arrêtée. Il se dépensait sans compter.»

Parmi les dossiers emblématiques auxquels Philippe Leloup a travaillé, le procès Cools, en 2017, figure en bonne place. L’avocat namurois avait assuré la défense de Richard Taxquet, considéré comme le commanditaire de l’assassinat du ministre d’État socialiste et bourgmestre de Flémalle en 1991.

Les obsèques de Philippe Leloup se dérouleront vendredi au crématorium de Ciney.