«De 400 à 500 patients en soins intensifs», prévoit Yves Van Laethem
«Nous pourrions voir un doublement des chiffres, avec 400 à 500 en soins intensifs», avertit Van Laethem.Crédits: ÉdA Mathieu Golinvaux
Santé

«De 400 à 500 patients en soins intensifs», prévoit Yves Van Laethem

Les indicateurs de l’épidémie de coronavirus se dégradent en Belgique. La hausse attendue dans les hôpitaux devrait malgré tout être atténuée grâce à la vaccination.

«Les chiffres s’accélèrent, l’épidémie reprend vigueur. On ne pourra juger son importance que dans quelques semaines. Mais malheureusement, nous avons une courbe avec un aspect exponentiel qui arrive», a détaillé Yves Van Laethem, au cours du point hebdomadaire sur la situation Covid-19 en Belgique.

Après un long plateau de 6 semaines environ, tout le pays est concerné par la hausse des contaminations. «On a vu ce mercredi et ce jeudi des journées à plus de 6.000 infections par jour (6533 ce lundi), un record pour 2021 et des chiffres qui n’avaient plus été observés depuis octobre 2020», a détaillé le porte-parole de la lutte contre le Covid.

Il y a actuellement plus de 1000 personnes positives au coronavirus dans nos hôpitaux, dont 230 patients en soins intensifs, 19% de plus qu’une semaine auparavant.

On s’attend à une augmentation des hospitalisations, même si le taux de vaccination devrait jouer le rôle de tampon. «Nous pourrions voir un doublement des chiffres, avec 400 à 500 en soins intensifs», avertit Van Laethem.

Les deux dernières journées, mercredi et jeudi, on a enregistré respectivement 130 et 116 hospitalisations, ce qui fera monter immanquablement la moyenne des prochains jours.

Les décès restent plus modérés, environ 13 par jour. «Environ 4 sur 5 ont lieu en milieu hospitalier et 1 sur 5 en maison repos», précise-t-il encore. Ajoutant que «les plus faibles peuvent donc toujours se retrouver à l’hôpital et certains décéder de la maladie».

Et le porte-parole de lancer un dernier message: «Il n’est pas trop tard pour vous faire vacciner, c’est notre première arme contre le virus».