INFOGRAPHIES | Découvrez tout sur l’âge du parc immobilier de votre commune
Grâce à de nombreux chiffres réactualisés à la mi-octobre, l’Office belge de statistique permet d’y voir plus clair sur l’âge du bâti communal.Crédits: EdA (Illustration)
article abonné offert
régions

INFOGRAPHIES | Découvrez tout sur l’âge du parc immobilier de votre commune

Dans quelle commune wallonne retrouve-t-on le plus de bâti ancien? Où construit-on le plus de maisons depuis le début du siècle? Début de réponse grâce aux dernières statistiques compilées par Statbel.

Les chiffres le prouvent: le marché immobilier belge se porte à merveille. Mais de quand datent réellement les bâtiments qui vous entourent? Sont-ils vieux ou sont-ils récents? Le parc immobilier de votre commune est-il plutôt ancien ou plutôt récent?

+ INFOGRAPHIES | Découvrez si votre maison est plus vieille que la moyenne belge et régionale

Grâce à de nombreux chiffres réactualisés à la mi-octobre, l’Office belge de statistique permet d’y voir plus clair sur l’âge du bâti communal. Et voici ce que l’analyse de ces données nous permet de conclure.

 

1Ces communes plongées dans le 19e siècle

 

Si la Wallonie est la région belge où l’on retrouve le plus de bâtiments construits avant 1900, c’est à Bruxelles, à Saint-Josse-Ten-Noode, que Statbel recense le plus d’édifices datant du 19e siècle, au moins. Là-bas, près de trois immeubles sur quatre (72,85%) ont plus de 121 ans. Rarissime!

En toute logique, c’est dans le Hainaut, la province wallonne où le bâti est généralement le plus ancien, que l’on retrouve ensuite les communes dénombrant le plus de maisons érigées avant 1900. Avec, dans l’ordre, Sivry-Rance (57,58%), Merbes-le-Château (53,74%) et Brugelette (53,15%).

À l’inverse, plusieurs entités bruxelloises (Woluwe-Saint-Lambert, Woluwe-Saint-Pierre, Uccle, Berchem-Sainte-Agathe, Evere, Ganshoren et Auderghem) font partie des rares communes francophones avec très peu de bâti dit «historique». Le champion en la matière? Comines-Warneton. En effet, cette commune de Wallonie picarde ne recense «que» 65 immeubles (sur 9.781 au total) édifié avant 1900.

 

2Ces communes avec plus de 90% d’immeubles érigés avant 1946

 

Bien que le bâti des communes bruxelloises ne date pas souvent d’avant 1900, il fait partie des plus anciens du pays. Et pour cause, la capitale a connu un boom des constructions dans la première partie du 20e siècle.

Pour preuve, à Saint-Gilles, plus de neuf immeubles sur dix (93,75%) ont été érigés avant la fin de la Seconde guerre mondiale. La commune bruxelloise devance… huit autres voisines dans ce classement: Saint-Josse-Ten-Noode, Schaerbeek, Etterbeek, Ixelles, Koekelberg, Forest, Molenbeek-Saint-Jean et Bruxelles.

En Wallonie, c’est à Erquelinnes (67,46%) que l’on retrouve le plus d’édifices construits avant 1946.

À l’inverse, c’est à Saint-Vith (18,43%), Neupré (19,39%), Waterloo (19,63%) et Bullange (19,89%) que le bâti ancien (avant 1946) est le plus rare.

 

3Ces communes où les chantiers s’enchaînent depuis 2002

 

Le Belge ne s’arrête pas de construire. Et dans certaines, cette tendance est encore plus flagrante depuis le début du 21e siècle.

Contrairement à certaines communes (Saint-Gilles, Charleroi, Liège,…) où les nouveaux bâtiments se font de plus en plus rares, quelques entités wallonnes assistent à un véritable boom de leur parc immobilier depuis 2002. Exemple à Froidchapelle, «la» commune du sud du pays avec le plus de nouveaux immeubles. Là-bas, trois maisons sur dix ont moins de 20 ans.

Mais si Froidchapelle séduit de plus en plus, c’est également le cas de la province du Luxembourg où plusieurs communes (Léglise, Vaux-sur-Sûre, Attert et Bertogne) font partie du top 10 des entités où l’on construit le plus depuis le début du siècle.