Bart De Pauw dit regretter les sentiments de malaise qu’il a causés
Bart De Pauw a présenté des excuses lors de son procès.Crédits: Photo News
Belgique

Bart De Pauw dit regretter les sentiments de malaise qu’il a causés

Le producteur flamand Bart De Pauw, poursuivi devant le tribunal correctionnel de Malines pour harcèlement, regrette le malaise que ses propos ont causé.

Bart De Pauw a pris la parole ce jeudi lors de son procès: «Je veux m’excuser auprès de toutes les personnes que j’ai blessées, qui ont trouvé mon comportement dérangeant et que j’ai mises dans une situation qu’elles ne souhaitaient pas.»

«Je voulais que les gens se sentent bien avec moi. Je ne voulais pas être un patron mais un ami. Je ne les ai pas blessées intentionnellement, je me sens terriblement mal que cela soit arrivé.», a poursuivi le producteur, affirmant avoir mal «lu» ses interlocutrices.

Bart de Pauw a également précisé ne jamais avoir utilisé son pouvoir contre les femmes qui l’accusent de harcèlement, et a par ailleurs déclaré suivre deux thérapies.

Maintenant que toutes les caméras sont braquées sur lui, il présente des excuses... C’est incroyable.

«Je tiens à dire très clairement que je rejette les excuses présentées aujourd’hui par Bart De Pauw», a déclaré l’une des plaignantes, Helena De Craemer. «Maintenant que toutes les caméras sont braquées sur lui, il présente des excuses... C’est incroyable.»

Pour ses derniers mots, le prévenu a reconnu qu’il comprenait la colère des parties civiles et a fait savoir qu’il regrettait que ses excuses n’aient pas été acceptées.

M. De Pauw a admis lors de ses déclarations qu’il aurait dû se rendre compte qu’il troublait la tranquillité des jeunes femmes, a souligné le procureur Ken Van hoogenbemt. Selon lui, c’est un début de prise de conscience de sa culpabilité. La défense a répondu qu’aucun aveu de délit ne devait être déduit des déclarations du producteur.

Le tribunal devrait rendre son jugement le 25 novembre au plus tôt.