article abonné offert
Liège

VIDÉO | Liège: 170 000 tonnes de déchets des inondations à évacuer et traiter

Les travaux d’évacuation des déchets des inondations, entassés sur 3 sites, ont commencé cette semaine.

Après les inondations qui ont frappé la Wallonie mi-juillet, les nombreux déchets charriés par les eaux en furie avaient été amassés sur un tronçon fermé de l’A-601. Aussi sur deux autres sites, à Wandre et à Engis.

Rien que sur l’A-601, ce sont plus de 100 000 tonnes qui ont été entassées. Et 35 000 tonnes pour chacun des autres sites.

Le travail est colossal, d’autant que de nouveaux déchets sont encore amenés chaque jour (voir ci-dessous).

 

 

Reportage dans notre vidéo en tête de cet article.

 

 

VIDÉO | Liège: 170 000 tonnes de déchets des inondations à évacuer et traiter
Inondations 2021: évacuation des déchets sur l’A-601. Photo: © Jacques Duchateau

 

 

Juillet 2020

 

Nos images avaient choqué jusqu’à l’étranger: sur près de 10 km, des tonnes de déchets avaient été entassées. Des effets personnels, des meubles, des jouets d’enfants. Mais aussi des déchets dangereux: entre autres, des bonbonnes de gaz.

Pendant de longues semaines, inlassablement, des centaines de camions ont déversé ici tout ce qui a été ramassé dans les vallées de l’Ourthe, de la Vesdre et de la Meuse liégeoise.

VIDÉO | Liège: 170 000 tonnes de déchets des inondations à évacuer et traiter
Inondations – les déchets accumulés sur l’A-601 Liège. Photo: © Jacques Duchateau

 

Plus de 16 millions d’euros

C’est la Spaque qui a été chargée par la Région wallonne de coordonner le chantier et qui a attribué le marché au consortium Aertssen-Bruco-Maes. Le coût total dépasse les 16 millions euros.

VIDÉO | Liège: 170 000 tonnes de déchets des inondations à évacuer et traiter
Inondations 2021: évacuation des déchets sur l’A-601 © Jacques Duchateau Photo: © Jacques Duchateau

Caroline Charlier (Spaque): «Sur le site du Wérihet, à Wandre, une grande partie des déchets a déjà été emportée. Le chantier débutera d’ici fin octobre à Engis». Et depuis quelques jours, les camions affluent également sur cette portion désaffectée de l’A-601 pour emporter des déchets les plus divers: tout ce que contenaient les milliers de maisons touchées par les inondations mais aussi des arbres entiers, des gravats,…

VIDÉO | Liège: 170 000 tonnes de déchets des inondations à évacuer et traiter
Inondations 2021: évacuation des déchets sur l’A-601. Photo: © Jacques Duchateau

70% recyclés

La Spaque espère pouvoir recycler et valoriser 70% de ces déchets (bois, métal plastique…). Le reste sera reconverti en source d’énergie, autrement dit incinéré. Normalement, il ne devrait pas y avoir d’enfouissement en décharge. Une bonne partie de ces déchets est emportée vers les centres de traitement par voie d’eau. C’était une volonté de la Région.

Ce chantier va durer assez longtemps: «Pour le site de Wérihet, tout doit être terminé pour le mois d’octobre. Décembre pour Engis. Par contre, pour l’A-601, il faudra compter au moins 9 mois de travail.»

VIDÉO | Liège: 170 000 tonnes de déchets des inondations à évacuer et traiter
Sur l’A-601, 10 km de déchets doivent être emportés, triés et traités. Photo: © Jacques Duchateau

On continue d’entasser

Si d’un côté de l’A-601, les camions emmènent les déchets vers les centres de traitement, de l’autre côté, ils en apportent de nouveaux.

Caroline Charlier: «Tous les jours, des dizaines de camions apportent encore des déchets récoltés dans les rues des différents villages sinistrés.» Sans parler des lits des rivières qui doivent encore être nettoyés. Il suffit de traverser Pepinster ou Chaudfontaine pour se rendre compte de la quantité de déchets les plus divers qui doivent encore être évacués.

Des villages où parfois la population peut avoir un sentiment d’abandon. L’hiver approche, beaucoup de maisons ne sont toujours pas habitables. Et les communes ne suivent pas à trouver des logements alternatifs.

VIDÉO | Liège: 170 000 tonnes de déchets des inondations à évacuer et traiter
Inondations 2021: évacuation des déchets sur l'A601. Photo: © Jacques Duchateau