De nombreux magasins Lidl en grève ce mercredi
Les syndicats se plaignent depuis plusieurs mois de la charge de travail au sein de la chaine.Crédits: BELGA
CONSO

De nombreux magasins Lidl en grève ce mercredi

De nombreux supermarchés Lidl sont fermés ce mercredi en raison d’une grève contre la charge de travail. Plusieurs dizaines de magasins et deux centrales sur sept sont fermés à travers tout le pays.

«À Bruxelles, 10 magasins sont fermés mais d’autres suivent car les clients se rabattent sur les supermarchés ouverts qui à leur tour, suivent le mouvement. À Charleroi et Mons, une trentaine de magasins sont fermés et une quinzaine dans la région de Liège. Par ailleurs, deux centrales sur sept sont à l’arrêt et deux autres suivront dans l’après-midi», a expliqué Stanny Hermans de la CNE.

Selon la déléguée BBTK Mary-Anne Smeets, au moins cinq magasins sont fermés dans le Limbourg et ainsi que plusieurs autres à Deinze, Anvers, Audenarde, Zelzate, Wondelgem, Gand, etc. Certains supermarchés n’ouvriront qu’une partie de la journée en raison d’un manque de personnel. Le centre de distribution de Gullegem est lui aussi fermé.

Au total, plus de 100 supermarchés Lidl sont fermés ce mercredi.

Les syndicats se plaignent depuis plusieurs mois de la charge de travail au sein de la chaine. Une grève dans les magasins avait pu être évitée in extremis en juin alors qu’une grève avait touché les dépôts en avril

Récemment, une réunion de conciliation entre direction et syndicats a eu lieu, sans résultat.

Le renfort de main-d’œuvre consenti par la direction, à raison de 42 heures par semaine et par magasin, pourrait ne pas être prolongé au-delà de février 2022. En outre, l’«équipe volante» qui vient prêter main forte aux magasins qui font face à de nombreuses absences n’est pas suffisante, selon le syndicat socialiste.

La direction de Lidl déplore la grève

La direction de Lidl déplore l’action de grève qui entraîne la fermeture de nombreux supermarchés. Elle espère rapidement retrouver les syndicats autour de la table des négociations pour aboutir à une nouvelle convention collective de travail car, selon elle, il y avait une «proposition constructive».

«Nous regrettons que les partenaires syndicaux aient décidé lundi d’annuler la réunion», a déclaré la porte-parole de Lidl, Isabelle Colbrandt. «Il y avait une proposition constructive sur la table avec de nombreuses mesures qui améliorent l’organisation du travail de nos collègues dans les magasins. Malheureusement, les partenaires sociaux choisissent d’agir. Nos clients en sont les victimes.»

La direction indique que plusieurs mesures ont été prises ces derniers mois pour améliorer l’organisation du travail dans les magasins en automatisant ou en externalisant les tâches. Et de nouvelles propositions ont été formulées qui bénéficieraient à la fois au bien-être des salariés des filiales et au fonctionnement de celles-ci.