article abonné offert
Luxembourg

Dès le 1er octobre, les déchets PMC récoltés à domicile dans les sacs bleus

Emballages plastiques, métalliques, cartons à boissons seront dorénavant déposés dans un sac bleu devant votre porte et récoltés deux fois par mois. Ils ne seront plus acceptés au recyparc. Ce changement concerne les 55 communes de la zone Idélux, dont les 44 de la province de Luxembourg.

C’est une petite révolution, et une habitude à prendre, dans la collecte des déchets ménagers. Les emballages en plastique (bouteilles, flacons, barquettes et raviers, pots et tubes, films, sacs et sachets), les emballages métalliques (canettes et boîtes de conserve, aérosols alimentaires et cosmétiques, barquettes et raviers, couvercles, bouchons et capsules) ainsi que les cartons à boissons ne seront plus acceptés dans les recyparcs dès ce 1er octobre.

Ces déchets seront désormais récoltés devant la porte de votre habitation dans un sac bleu, à raison d’un ramassage toutes les deux semaines.

Cette méthode est expérimentée depuis 2017 dans les communes d’Arlon, de Bastogne et de Lierneux. Avec des résultats concluants. «Le sac bleu permet de récolter 30% de PMC supplémentaires, soit 6 kg par an par habitant. Grâce aux nouvelles consignes de tri, nous espérons récolter 8 kg supplémentaires par an par habitant. Au total, cette collecte devrait permettre de recycler 24 kg d’emballage contre 10 actuellement», précise Isabelle Michel, présidente d’Idélux Environnement.

L’avantage du sac bleu multiple: offrir une accessibilité au tri aux personnes qui ne peuvent se rendre au recyparc. Et faire fondre la quantité de déchets dans le sac gris réservé aux déchets résiduels. Les dépôts sauvages devraient eux aussi diminuer.

Dès le 1er octobre donc, les 55 communes de la zone Idélux, dont les 44 de la province de Luxembourg, seront concernées.

Cinq nouveaux centres de tri

Pour convaincre les sceptiques, idélux Environnement rappelle que la récolte des déchets dans les sacs bleus permet, grâce aux avancées technologiques, de trier 14 fractions d’emballages de manière automatique et d’ensuite les recycler.

Mike van Gaever, COO de Fost +, annonce la construction de 5 nouveaux centres de tri en Belgique dont, Valtris, mis en service en juillet à Charleroi, avec une capacité annuelle de 40 000 tonnes.

C’est lui qui triera nos déchets PMC, jusqu’à présent emmenés à Habay, Tenneville et Saint-Vith. Un transfert de compétences qui n’a pas d’impact sur l’emploi.

Le personnel employé dans les recyparcs n’aura pas moins de travail puisque les PMC laisseront la place à de nouvelles filières de recyclage dont la récolte des matelas et du plâtre notamment.

Au-delà des normes européennes

La généralisation du sac bleu répond également à un objectif européen. «Au niveau national, les anciens sacs bleus permettaient de récolter 160 000 tonnes de déchets. Avec les nouveaux sacs bleus, notre estimation est de 250 000 tonnes de PMC collectées. Il s’agit d’atteindre les objectifs d’au moins 50% de recyclage du plastique en Belgique fin de l’année. Et 65% fin 2023. Alors que l’Europe impose un taux de 50% pour 2025. Nous sommes dès lors plus ambitieux au niveau national», poursuit Mik van Gaever.

Une matière première qui est ensuite recyclée en Belgique et dans les pays limitrophes. «Nous ne souhaitons pas exporter la matière collectée pour une question de traçabilité. Actuellement, 79% du plastique est recyclé en Belgique. Nous voulons aller plus loin encore. Notre objectif est de créer une activité circulaire. Pour pouvoir approvisionner le marché local en produits recyclés de qualité», précise encore le COO de Fost +. Pour y répondre, cinq usines de recyclage seront également construites en Belgique par Fost +.

Un objectif qui pourra être atteint grâce à l’implication du citoyen dans le respect des nouvelles consignes de tri. Même si le meilleur déchet reste bien entendu celui qui n’existe pas.