Monde

Les talibans revendiquent l’attaque contre le ministre de la Défense à Kaboul

Les talibans ont revendiqué ce mercredi l’attentat suicide qui a visé la veille au soir le ministre afghan de la Défense à Kaboul, faisant huit morts, et ont menacé de mener de nouvelles attaques contre de hauts responsables gouvernementaux.

«La nuit dernière (mardi), une attaque suicide a été menée contre la résidence du ministre de la Défense (...) par un groupe de moudjahidine équipés d’armes légères et lourdes», a déclaré dans un communiqué Zabihullah Mujahid, un porte-parole des talibans. Cette attaque est «le début de représailles» à venir contre des responsables gouvernementaux, a-t-il ajouté.

La capitale afghane a été secouée mardi soir par au moins deux fortes explosions, suivies de tirs nourris. Selon le ministère de l’Intérieur, un véhicule piégé a explosé devant le domicile du ministre afghan de la Défense avant que des assaillants à pied affrontent les forces de sécurité.

Les attaques des talibans contre le gouvernement afghan ont fortement augmenté depuis la signature en février 2020 de l’accord conclu entre les Etats-Unis et les insurgés, qui a conduit au retrait des forces étrangères du pays, selon un rapport officiel américain. Celui-ci note que les talibans ont pris le contrôle d’un grand nombre de districts dans les zones rurales, même s’ils ne contrôlent pas les grandes villes. «Si les villes afghanes tombent (...) la décision américaine de se retirer d’Afghanistan restera dans les mémoires comme une des bévues stratégiques les plus notables de la politique étrangère américaine», soulignait par ailleurs le chercheur Nishank Motwani.