Sport

JO 2021 | Van Aert médaillé d’argent en course en ligne, Carapaz champion olympique

Richard Carapaz a fini en solitaire, Wout Van Aert s’est imposé au sprint devant Tadej Pogacar, le récent vainqueur du Tour. WVA était un des favoris de cette épreuve de course en ligne

Wout van Aert a réglé le sprint des poursuivants pour la 2e place derrière l’Equatorien Richard Carapaz, qui s’est imposé en solitaire après avoir attaqué à environ 6 km de l’arrivée. Le Slovène Tadej Pogacar prend la médaille de bronze une semaine après sa victoire au Tour de France.

Ce podium royal, avec trois des meilleurs coureurs du monde, couronne une course d’hommes forts qui a beaucoup ressemblé à une étape de montagne du Tour de France.

Privé de cérémonie d’ouverture et des épreuves à Tokyo, le public japonais, autorisé à venir sous certaines conditions dans cette région du Japon, s’était donné rendez-vous sur le bord de la route samedi. Des milliers des personnes ont encouragé les coureurs sur les 234 km entre Saitama (au nord-est de Tokyo) et l’arrivée sur le circuit automobile du Mont Fuji, dont les tribunes étaient quasi-pleines.

Dès le départ réel, un groupe de huit coureurs s’isolait en tête de la course avec le Sud-Africain Nic Dlamini, le Tchèque Michael Kukrle, le Slovaque Juraj Sagan, le Roumain Eduard-Michael Grosu, le Grec Polychronis Tzortzakis, le Vénézuélien Orluis Aular, le Burkinabé Paul Daumont et l’Azéri Elchin Asadov.

La course s’est décantée comme prévu dans le terrible col de Mikuni: 10 km à 10,6% de moyenne avec des passages à 20%.

Dès les premiers forts pourcentage, Pogacar, 22 ans, a placé une attaque, faisant exploser définitivement le peloton. Il s’est d’abord détaché, accompagné du grand espoir américain de 23 ans Brandon McNulty, et du Canadien Michael Woods.

Mais le trio a ensuite été repris par un groupe de sept hommes, dont Wout van Aert, qui ont franchi ensemble le sommet.

Dans le final accidenté, qui débouchait sur le circuit automobile du Mont Fuji (jadis utilisé par la F1), Carapaz s’est extrait du petit peloton avec McNulty.

Puis il a placé une attaque décisive qui laissé sur place l’Américain. Derrière, ses poursuivants ont tergiversé, laissant Wout van Aert mener seul la poursuite. Le champion de Belgique décrochait finalement la médaille d’argent en terminant à 1:07 de Carapaz, s’offrant un podium olympique sa conquête du maillot tricolore et ses trois victoires d’étape au Tour de France.

JO 2021 | Van Aert médaillé d’argent en course en ligne, Carapaz champion olympique
Richard Carapaz. Photo: Reporters / DPA

Wout van Aert, vice-champion du monde de la course en ligne et du contre-la-montre, tentera de décrocher une nouvelle médaille mercredi dans le chrono olympique où il défendra les couleurs belges avec Remco Evenepoel. Celui-ci a terminé 42e et 2e Belge samedi, dans un groupe à 10:12 de Carapaz. Tiesj Benoot est 58e; Mauri Vansevenant 77e. Champion olympique en titre, Greg Van Avermaet a abandoné à 53 km de l’arrivée.

Fils d’agriculteur des hauts plateaux andins, Richard Carapaz, 28 ans, avait offert en 2019 la première très grande victoire internationale à son pays, en remportant le Giro. Le coureur d’Ineos avait aussi fini 2e de la Vuelta l’année dernière et 3e du Tour de France cette année.

«J’avais les jambes pour gagner»

JO 2021 | Van Aert médaillé d’argent en course en ligne, Carapaz champion olympique
Photo: BELGA
Wout van Aert a offert à la Belgique sa première médaille aux Jeux olympiques de Tokyo samedi, en remportant l’argent dans la course cycliste sur route. Il fait une analyse sobre de sa course. «J’avais les jambes pour gagner aujourd’hui, mais Carapaz est certainement aussi un beau vainqueur», a-t-il déclaré.

«Peu de gars se sont démarqués aujourd’hui», a commenté van Aert au micro de Sporza. «J’avais les jambes pour gagner, mais avec Pogacar, nous étions les hommes à battre. C’était tactiquement un parcours difficile. J’ai essayé d’attaquer moi-même, mais ça n’a pas marché. Je pense avoir donné le maximum. Carapaz était peut-être trop fort. Il a aussi éliminé McNulty devant. C’est un beau champion».

Wout van Aert a semblé devoir lâcher prise sur le col de Mikuni, la pente la plus difficile du jour, mais est tout de même parvenu à son rythme parmi les premiers au sommet. «J’ai suivi mon propre rythme sur le col de Mikuni», confirme-t-il. « Je savais que je ne pouvais pas forcer là-bas. Il était possible que je ne revienne pas, mais je savais que ça devait être comme ça. Et je pouvais recoller au sommet. C’était génial. Avec les Belges, nous avons suivi la tactique que nous voulions à l’avance. Je suis heureux de pouvoir remettre une médaille aux gars.»

«Espérons qu’on soit deux sur le podium mercredi»

JO 2021 | Van Aert médaillé d’argent en course en ligne, Carapaz champion olympique
Remco Evenepoel. Photo: BELGA
Remco Evenepoel a commencé la course olympique sur route en tant que co-leader aux côtés de Wout van Aert. Mais contrairement au médaillé d’argent, le jeune Remco n’a joué aucun rôle dans la finale. Il s’était montré avec une attaque à plus de 50 km de l’arrivée.

«J’ai eu le sentiment que c’était un bon moment, mais ensuite certains pays qui ne s’étaient pas encore montrés se sont réveillés. Leur plein droit bien sûr mais avec un peu plus de doute dans le peloton j’aurais pu prendre le large et démarrer l’ascension du Mikuni avec une avance.»

Evenepoel n’a pas pu suivre le rythme lors de l’ascension décisive. «Dans l’intervalle, j’ai eu peu de temps pour récupérer de mon attaque. J’étais allé assez loin, donc j’ai dû laisser de l’espace sur les premiers mètres et j’ai aussi senti des crampes arriver. Ce n’était peut-être pas le coup le plus intelligent (cette attaque) mais à la fin nous arrivons deuxièmes avec l’équipe et c’est la chose la plus importante.»

Evenepoel a franchi la ligne d’arrivée du Fuji Speedway à la 49e place, à plus de dix minutes du vainqueur Richard Carapaz. Il garde néanmoins un bon sentiment sur sa course. «La cadence était là, je courais bien et je n’ai jamais vraiment eu de problème, sauf dans le final. Maintenant, je vais essayer de bien récupérer et espérer avoir les mêmes jambes pour mercredi (le contre-la-montre). J’espère que nous pourrons être deux sur le podium.»

Mauri Vansevenant et Tiesj Benoot ont rempli leur rôle avec verve

JO 2021 | Van Aert médaillé d’argent en course en ligne, Carapaz champion olympique
Tiesj Benoot. Photo: BELGA
«Une médaille d’argent, c’est fantastique. Nous avons réalisé une très belle prestation d’équipe», a affirmé Mauri Vansevenant samedi à l’issue de la course cycliste sur route des JO de Tokyo.

Le grimpeur de 22 ans a livré du bon travail au service de l’équipe belge sur un parcours très dur. Il a notamment prouvé sa valeur dans l’ascension du Mikuni. « L’idée était d’imprimer le rythme le plus longtemps possible afin d’empêcher les démarrages. Wout (van Aert) a pu développer un tempo incroyable mais ces accélérations sont souvent mortelles. Nous voulions l’amener au sommet dans les meilleures conditions pour aller ainsi jusqu’à la ligne.»

Vansevenant apprécie à sa juste valeur cette participation olympique. «C’est une expérience fantastique. En tant que coureurs, on bénéficie d’une belle liberté ici. Le public sur le bas-côté était fantastique aussi».

A l’instar de Vansevenant et (en première partie de parcours) Greg Van Avermaet, Tiesj Benoot s’est lui également multiplié au service de ses leaders Wout van Aert et Remco Evenepoel. Le Gantois se montrait d’ailleurs satisfait de sa prestation.

« Je pense qu’on peut être fier. J’ai distribué des bidons dès le départ et j’ai protégé les gars ensuite. On tournait très bien jusqu’au Mikuni et j’y ai roulé jusqu’à ne plus pouvoir».

Le plan belge de course était parfait, estime Benoot. «Tout comme l’an dernier au championnat du monde à Imola, nous avons fait la course parfaite. On peut être fier de la médaille d’argent de Wout. Dans n’importe quelle autre course, ça semblerait peut-être un peu trop peu mais une deuxième place aux JO, chapeau quand même».

Mercredi, Wout van Aert aura une nouvelle chance de médaille dans le contre-la-montre. Benoot met la barre haut. «Je le vois bien à nouveau scorer. Il n’a fait qu’engranger encore plus de confiance aujourd’hui.»

«Jamais une médaille d’argent ne m’a fait autant plaisir»

JO 2021 | Van Aert médaillé d’argent en course en ligne, Carapaz champion olympique
Sven Vanthourenhout. Photo: BELGA
Le sélectionneur fédéral Sven Vanthourenhout ne cache pas son admiration pour Van Aert. Le champion de Belgique a surtout impressionné sur le Mikuni, principale difficulté sur un parcours déjà très difficile. «Tous ceux qui se sont frotté à cette ascension ces derniers jours le savent: ce que Wout a posé là-bas aujourd’hui est fantastique. Cette ascension fait peur mais il la franchit aujourd’hui avec les meilleurs. Cela montre ses qualités.» Van Aert n’a pas pu couronner sa solide performance avec le prix ultime, le titre olympique. Mais aux yeux de Vanthourenhout, la joie de la deuxième place l’emporte. «En fait, je n’ai jamais été aussi satisfait avec une médaille d’argent. Carapaz est le vainqueur logique, il était très fort. Il était déjà là sur le Mikuni, aidant à forcer le break.»

Selon Sven Vanthourenhout, l’équipe a également fait un excellent travail. «À mon avis, nous avons réalisé le parcours parfait. Cela ne s’est peut-être pas déroulé à 100% comme nous le souhaitions, mais peu importe».

Wout Van Aert semble à nouveau être un sérieux prétendant à une médaille dans le contre-la-montre de mercredi, même si le sélectionneur national mise sur la prudence. «Cela a coûté des forces et nous n’avons pas vu ses concurrents ici, des hommes comme Rohan Dennis, Filippo Ganna, Stefan Küng pour n’en nommer que quelques-uns. Ils se disputeront la médaille d’or. J’espère qu’il sera récompensé quelque part et, je n’ose pas le dire, décroche à nouveau l’argent».

Remco Evenepoel, qui n’a pas pu prendre part au final samedi, a également une chance dans le contre-la-montre, selon Sven Vanthourenhout. «J’ai déjà dit que nous pouvions remporter deux médailles, mais cela pourrait tout aussi bien être une quatrième et une cinquième place. Ils sont tous les deux prêts à faire un contre-la-montre solide.»

Le Top 20

1. Richard Carapaz (Equ) 6:05:26

2. Wout van Aert (Bel) à 1:07

3. Tadej Pogacar (Sln) 1:07

4. Bauke Mollema (P-B) 1:07

5. Michael Woods (Can) 1:07

6. Brandon McNulty (USA) 1:07

7. David Gaudu (Fra) 1:07

8. Rigoberto Uran (Col) 1:07

9. Adam Yates (G-B) 1:07

10. Maximilian Schachmann (All) 1:21

11. Michal Kwiatkowski (Pol) 1:35

12. Jakob Fuglsang (Dan) 2:43

13. João Almeida (Por) 3:38

14. Alberto Bettiol (Ita) 3:38

15. Dylan van Baarle (P-B) 3:38

16. Daniel Martin (Irl) 3:38

17. Simon Philip Yates (G-B) 3:38

18. Patrick Konrad (Aut) 3:38

19. Rafal Majka (Pol) 3:40

20. Gianni Moscon (Ita) 3:42

Revivez le direct commenté: