Le Comité de concertation du 19 juillet en quatre points
Alexander De Croo, le Premier ministre belge.Crédits: BELGA
coronavirus

Le Comité de concertation du 19 juillet en quatre points

Ce lundi 19 juillet, un Comité de concertation s’est tenu afin de prendre de nouvelles décisions dans la lutte contre la propagation du coronavirus.

Reporté à cause des inondations meurtrières qui ont frappé la Belgique, le Comité de concertation a finalement eu lieu ce lundi 19 juillet afin de baliser la suite de l’été.

Voici ce qu’il faut en retenir.

1.Des chiffres encourageants

La campagne de vaccination avance bien. Elle permet de continuer à avancer dans la levée des mesures de restrictions.

«On voit que ces chiffres positifs de vaccination portent leurs fruits, a déclaré le Premier ministre Alexander De Croo. L’écart entre l’augmentation des contaminations et le nombre d’hospitalisations se creuse, ce qui nous donne la possibilité de réduire pas à pas les restrictions actuelles.»

2.Les événements

Le Premier ministre a confirmé la mise en place du «Covid safe ticket» à partir du 13 août. C’est un pass qui permet de participer à des événements extérieurs de plus de 1 500 personnes. Pour assister à ces événements sans masque ou gestes barrières il faut: être vacciné totalement depuis deux semaines, présenter un test PCR négatif ou un certificat de rétablissement (lorsqu’on a fait le covid peu de temps auparavant)

A partir du 30 juillet, 5 000 personnes seront autorisées pour des événements à l’extérieur et 3 000 à l’intérieur.

3.Les voyages

Les règles actuelles concernant les voyages sont renforcées.

Au retour d’une zone européenne où circulent des variants dangereux du virus, les personnes qui n’ont pas encore été complètement vaccinées doivent, en plus d’un test PCR le jour 1 (avec une quarantaine à la clé), effectuer un test PCR le jour 7.

Le test du jour 1 n’est pas nécessaire si la personne en question a déjà subi un test PCR dans les 72 heures précédant l’arrivée sur le territoire belge.

Un résultat positif à un test PCR impliquera une obligation de quarantaine de 10 jours, sans interruption possible.

4.Et la rentrée scolaire?

Un nouveau Comité de concertation aura lieu à la mi-août pour évoquer le mois de septembre. En fonction de l’évolution de la situation, des décisions seront donc prises et communiquées sur les grandes lignes à suivre pour la reprise des cours dans les établissements scolaires.