Modernisation des ascenseurs historiques: délais prolongés
«Ces cages d’escalier monumentales, au milieu desquelles surgissent des ascenseurs, sont autant de joyaux, qui témoignent d’une richesse patrimoniale indéniable», a souligné Dermagne.Crédits: ÉdA – Julien RENSONNET
régions

Modernisation des ascenseurs historiques: délais prolongés

Les délais pour moderniser les ascenseurs à valeur historique sont prolongés, a annoncé ce 8 juillet le ministre de l’Économie, Pierre-Yves Dermagne.

Les délais pour moderniser les ascenseurs à valeur historique sont prolongés, a annoncé jeudi le ministre de l’Économie, Pierre-Yves Dermagne.

Selon la réglementation actuelle, ces ascenseurs devaient être modernisés avant la fin 2022, une obligation qui mettait sous pression des copropriétés confrontées à une opération de rénovation parfois très coûteuse. Une menace sérieuse pesait sur ces anciens ascenseurs que l’on trouve encore dans un nombre non négligeable de vieux immeubles, surtout à Bruxelles. Or ces engins élévateurs peuvent être considérés comme une partie intégrante du patrimoine architectural.

Destruction

Le 20 mai, la Chambre a adopté une proposition de résolution «visant à sécuriser les ascenseurs mis en service avant le 1er janvier 1958 et à sauvegarder leur valeur patrimoniale», initiée par les députés Gilles Vanden Burre et Stefaan Van Hecke (Écolo-Groen), Sophie Rohonyi (DéFI), Patrick Prévot (PS), Nathalie Gilson (MR) et Anneleen Van Bossuyt (N-VA). Elle demandait au gouvernement «un moratoire sur la mise en conformité des ascenseurs mis en service avant le 1er janvier 1958, le plus rapidement possible et au plus tard le 1er septembre 2021, afin de mettre un terme à la destruction ou à l’enlèvement de ces ascenseurs».

Selon les services extérieurs de contrôle technique, 3.750 ascenseurs d’avant 1958 peuvent, à ce stade, être recensés en Belgique. La proportion d’ascenseurs à valeur historique doit encore être déterminée par les Régions. À Bruxelles, sous l’impulsion du secrétaire d’État Pascal Smet, des moyens ont été débloqués pour ce faire.

Deux cas de figure sont envisagés. Pour les ascenseurs entrés en service avant 1958 mais sans valeur historique, la date de modernisation sera fixée au 31 décembre 2023. Pour les ascenseurs entrés en service avant 1958 mais ayant une valeur historique, le délai est repoussé au 31 décembre 2027.

Tracas

Certains changements sont apportés à l’arrêté royal de 2003 qui règle cette question. Une définition de l’ascenseur historique est introduite, elle est conditionnée à une reconnaissance régionale, une série d’éléments à contrôler ne s’appliqueront pas de la même manière pour cette catégorie, il est prévu que ces ascenseurs doivent répondre à un niveau de sécurité «suffisant» et non plus «équivalent» aux ascenseurs mis en service après 1958, etc.

«Ces cages d’escalier monumentales, au milieu desquelles surgissent des ascenseurs, sont autant de joyaux, qui témoignent d’une richesse patrimoniale indéniable», a souligné Dermagne. «Dans le même temps, ces ascenseurs historiques sont devenus sources de tracas pour les propriétaires ou copropriétaires concernés. Les pressions qu’ils ou elles subissent de la part de syndic ou de sociétés d’ascenseurs pour moderniser en toute hâte, à grands frais, et parfois sans aucune promesse de respecter le patrimoine sont tout bonnement inacceptables. Nous pouvons à présent les rassurer ce point», a-t-il conclu.