Un sommier au poil !
PUBLIREPORTAGE

Un sommier au poil !

Pour se lever bon pied, bon œil, rien de tel qu’un sommeil réparateur... Pour le favoriser, choisissez votre literie en toute connaissance de cause. Le sommier, qui complète l’action du matelas, est notamment crucial. La Compagnie du Lit vous conseille afin de bien choisir.

Le lit est le refuge ultime : celui où l’on se ressource, où l’on s’apaise et où l’on recharge ses batteries pour s’assurer de petits matins heureux. Pour un sommeil d’or, la combinaison sacrée est quadruple : matelas – sommier – oreiller – couette.

Le sommier vaut pour 1/3

Que vous soyez à la recherche d'un sommier à lattes, tapissier, coffre, tiroir, kit, gigogne, extra-plat ou électrique, le sommier est le complément indispensable d'une bonne literie. Il prolonge, en effet, sa durée de vie car il encaisse une partie de la pression exercée sur le matelas… En pratique, les efforts mécaniques imposés par le poids et les mouvements du dormeur ne sont supportés que pour 2/3 par le matelas et 1/3 par le sommier. Pour qu’un sommier remplisse pleinement son rôle d’amortisseur, il devra alors être ferme (pour absorber le poids sans se déformer), parfaitement plat (ni creux ni bombé pour ne pas déformer le matelas) et dynamique (pour un bon amortissement).

Quand remplacer son sommier ?

Il est préconisé de remplacer son sommier en même temps que son matelas. En effet, si vous dormez sur un sommier à lattes, il est fort probable que les lattes n’aient pas vieilli de la même manière, car toutes n’ont pas été sollicitées avec la même intensité. Cela pourrait déformer prématurément un nouveau matelas. La transpiration et l’humidité sont, en outre, évacuées sur le côté et par la partie inférieure du matelas, en contact avec le sommier. Cela signifie que le sommier absorbe et stocke chaque nuit une grande partie de votre transpiration (30cl/personne/nuit). Un sommier usagé pourrait donc créer des zones d’humidité sur votre nouveau matelas.

En règle générale, votre nouveau matelas sera garanti si votre sommier est neuf ou a moins de cinq ans pour les deux raisons évoquées ci-dessus.

Plus de rangement

Un changement de sommier peut aussi être motivé par le souhait d’optimiser la surface de rangement (via un modèle surélevé pour y glisser des boîtes de rangement, un sommier avec des tiroirs intégrés, un sommier coffre offrant une grande surface de rangement...).

Vous pouvez aussi changer de sommier afin d’améliorer le design de votre chambre. A moins que vous ne préfériez opter pour un revêtement amovible qui se fixe sur le sommier directement avec un système de velcro (plus simple et moins cher).

Infos : www.lacompagniedulit.com