La révolution des espaces verts avec le «Jardin Punk Challenge»
Comment réussir son jardin punk? Une conférence en ligne vous dit tout. Crédits: Baptiste Leroy
MONS

La révolution des espaces verts avec le «Jardin Punk Challenge»

Pour la deuxième année consécutive, l’UMons organise son «Jardin Punk Challenge». Une invitation à la transformation de nos pelouses en prés fleuris.

Tondre sa pelouse, c’est has been. La tendance désormais, c’est de laisser le jardin en paix pour que la nature y fasse son œuvre. L’an dernier, plusieurs propriétaires de parcelles ont répondu à l’appel de l’UMons à participer à son premier «Jardin Punk Challenge». Le principe était très simple: il suffisait de laisser une partie, voire la totalité de son jardin tranquille, de ne pas sortir la tondeuse et de voir ce qui allait se passer.

Si orties, chardons et/ou liseron apparaissaient inévitablement (et que l’on pouvait arracher s’ils devenaient trop envahissants), certains des participants eurent la surprise de voir apparaître des carottes sauvages, des soucis et des roses trémières. La partie du jardin laissée en friche a vu aussi le retour d’insectes pollinisateurs, de coccinelles et autres petites bêtes ailées qui se font de plus en plus rares à cause des parcelles tondues comme un terrain de golf.

Mais alors que le printemps est déjà bien entamé et que le jardin a repris vigueur, vient le temps des questions: que s’est-il passé dans mon jardin cet hiver? Comment accueillir comme il se doit et au fil des saisons ses nouveaux invités dans cet éden sauvage? Quels soins lui apporter pour quels effets? Et puis, que faire pour préserver cette biodiversité tout en évitant que le jardin ne devienne trop anarchique?

La crème des spécialistes du jardin punk

Pour répondre à ces questions et pour donner l’envie de poursuivre ou de démarrer votre rébellion au jardin en vue d’un nouveau Jardin Punk Challenge cet été, l’équipe du MUMons va réunir quelques-uns des meilleurs spécialistes nature qui soient lors d’une conférence en ligne sur sa chaîne YouTubece mardi soir à 20 h. L’objectif sera de découvrir de nouvelles pratiques agricoles écoresponsables…

Autour de Baptiste Leroy, biologiste et membre du conseil de développement durable de l’UMons, viendront s’exprimer Johanna Villenave-Chasset, une des pionnières en France en matière de protection des cultures par les auxiliaires, Hervé Coves, un frère fransiscain ingénieur agronome, passionné d’agroécologie et de permaculture et Marcel Bouché, spécialiste mondialement reconnu des verres de terre.

Une belle occasion d’apprendre une autre manière de jardiner, plus respectueuse de la nature et moins fatigante, et un bon prétexte pour échapper à l’Eurovision. Si néanmoins cette dernière émission fait partie de vos incontournables, il sera possible de visionner la conférence sur YouTube en replay.

Un challenge en 5 étapes

C’est le 1er juin prochain que sera officiellement lancé ce nouveau «Jardin Punk Challenge». Un défi très simple, en 5 étapes, qui se prolonge jusqu’au 31 aout.

Étape 1: on arrête de s’exciter avec cisailles, sarcloir et serpette. On ne fait rien et on laisse la nature s’exprimer librement. Si tondre vous démange, faites-le d’ici début juin, puis bâchez votre engin.

Étape 2: on admire les orties, les pissenlits et les coquelicots et la reproduction des fleurs et plantes sauvages: ail des ours, tomates, carottes… Le MUMons promet quelques bonnes recettes sur son compte Facebook.

Étape 3: On récolte les fruits de l’oisiveté et on observe les nouveaux petits occupants de notre jardin (coccinelles, gendarmes, abeilles, papillons…).

Étape 4: On fait des photos avant/pendant/après et une sélection sera publiée sur les différents réseaux du MUMons.

Étape 5: On envoie les photos de son jardin punk par mail mumons@umons.ac.be, sur Facebook @MUMONS ou sur Instagram @m.umons, en utilisant le #jardinpunkchallenge2021. Et on se dit qu’on a bien profité de son été!