ENSEIGNEMENT

Réforme du calendrier scolaire 2022-2023: Caroline Désir reconnaît qu’il y a encore «beaucoup de choses à régler»

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles s’est accordé sur une réforme des rythmes scolaires, dès 2022. Caroline Désir, invitée sur DH Radio, est revenue sur ce changement.

Des vacances d’été raccourcies, mais deux semaines de congé à Toussaint et Carnaval: voilà le futur calendrier scolaire, annoncé mercredi dernier. Il sera d’application dès l’année 2022-2023.

Un nouveau rythme pour l’école, qui amènera bien des changements et des adaptations. La ministre de l’Enseignement obligatoire, Caroline Désir, reconnaît que c’est un bouleversement et qu’il reste du travail.

«On a fixé le calendrier et maintenant on va reprendre contact avec toute une série de secteurs. Il y a encore beaucoup de choses à régler, notamment avec les transports en commun par exemple».

Les scouts ont également critiqué cette réforme, pointant notamment du doigt la fin de l’année scolaire en juillet qui compliquera l’organisation des premiers camps d’été.

«Mon cabinet les a déjà reçus et je les ai moi-même reçus en mars», a expliqué la ministre, précisant qu’il n’était pas possible de répondre à leur crainte tant que le calendrier n’était pas fixé. «Maintenant, cette première étape est franchie et je vais évidemment les revoir. On peut trouver des solutions, par exemple pour trouver des terrains et organiser leurs camps comme d’habitude».

L’intégralité de l’interview à revoir en vidéo en début d’article.