SANTÉ

VIDÉO | Coronavirus: «Nous pourrions atteindre notre objectif de vaccination d’ici le début de l’été»

Dans une conférence de presse organisée ce mardi, l’Institut de santé publique s’est réjoui des tendances à la baisse et estime que la Belgique pourrait atteindre 70% d’immunité collective «entre la fin juin et la fin juillet».

«Les nouvelles sont bonnes. Les contaminations et les hospitalisations continuent de diminuer. Et les premiers signes nous font penser qu’il devrait en être de même dans les jours et – on l’espère – dans les semaines qui viennent.»

Comme vendredi dernier, Sciensano, par le biais de son porte-parole interfédéral Yves Van Laethem, se dit optimiste quant à l’évolution des tendances «Covid» en Belgique.

+ À LIRE AUSSI | Coronavirus : les hospitalisations poursuivent leur recul en Belgique

Satisfait que «l’attelage un peu fou qui nous a amené vers cette 3e vague est maintenant maîtrisé», l’Institut de santé publique estime que «c’est désormais à nous de le garder sous contrôle de manière définitive». Histoire, notamment, d’éviter un nouvel afflux massif de patients «Covid» dans les hôpitaux.

«On est passé sous les 200 hospitalisations par jour. Ceci permet au taux d’occupation des hôpitaux de baisser, souligne d’ailleurs Yves Van Laethem. Si tout continue ainsi, nous pourrions passer sous la barre des 500 lits occupés en soins intensifs pour la mi-juin. C’est important puisqu’il s’agit d’un seuil référence afin d’obtenir de nouveaux assouplissements.»

«Dans le timing»

Co-responsable de la task force vaccination, Sabine Stordeur se montre également très optimiste pour les semaines à venir.

«Ce mardi, nous avons atteint un nouveau cap, celui des quatre millions de doses administrées, assure-t-elle. Cela signifie qu’en un peu moins d’un mois, nous sommes parvenus à injecter deux millions de doses, soit l’équivalent de ce que nous avions réalisé au cours du premier trimestre de cette année. Et dès cette semaine, le nombre de vaccination complète devrait connaître aussi un coup de boost. D’une part, grâce aux vaccinations avec le vaccin Johnson & Johnson, qui ne nécessite qu’une seule dose pour offrir une protection complète. Et d’autre part, grâce à l’administration de la deuxième dose du vaccin AstraZeneca à toutes les personnes qui ont bénéficié de ce vaccin il y a trois mois.»

Mieux encore que les 400.000 doses administrées chaque semaine en Belgique durant le mois d’avril, la task force vaccination espère «atteindre un niveau de 600 à 700.000 vaccinations par semaine en mai». Et même jusqu’à un million de doses en moyenne par semaine durant le mois de juin. De quoi atteindre une immunité collective suffisante (70%) très prochainement. «Selon les projections actuelles, cette période se situerait entre la fin juin et la fin juillet.» Soit «dans le timing ambitionné» au lancement de la campagne.

Pour peu que les vaccins soient livrés à temps, que leurs règles d’administration restent stables et que la population adhère toujours à la campagne, les experts assurent donc qu’il est n’est pas impossible d’«atteindre notre objectif de vaccination d’ici le début de l’été».