Pas d’avancée sur les effectifs à la prison de Saint-Gilles
Les effectifs sont trop étriqués à la prison de Saint-Gilles.Crédits: BELGA (archive)
SAINT-GILLES

Pas d’avancée sur les effectifs à la prison de Saint-Gilles

Les discussions entre la direction de la prison de Saint-Gilles et les syndicats autour des effectifs n’ont enregistré aucune «avancée réelle».

Les discussions entre la direction de la prison de Saint-Gilles et les syndicats autour des effectifs au sein de l’établissement bruxellois n’ont enregistré aucune «avancée réelle», déplore Grégory Wallez, secrétaire fédéral de la CGSP-Justice à l’issue d’une réunion de concertation lundi après-midi.

Le personnel avait arrêté le travail le 26 avril dernier pour une durée de 24 heures à la suite d’une agression grave d’un détenu sur un membre du personnel.

Les syndicats rappellent que la prison compte en ce moment 870 détenus contre 720 lors du premier confinement. Outre la problématique de la surpopulation, les organisations de défense des travailleurs estiment que la situation risque d’être encore plus tendue à l’approche des grands congés.

«La concertation s’est déroulée de façon correcte, mais il n’y a pas eu de réelles avancées pour le personnel», regrette M. Wallez. Le représentant du syndicat socialise va présenter les résultats de la concertation à sa base avant de communiquer à la direction la position du personnel mercredi à midi. Une nouvelle grève n’est pas exclue.