VIDÉO| Université des Enfants: quelles sont les plantes qui soignent?
DÉCOUVERTE

VIDÉO| Université des Enfants: quelles sont les plantes qui soignent?

L’université libre de Bruxelles (ULB) ouvre ses portes aux enfants de 6 à 12 ans, en leur proposant des activités organisées les samedis.

Il y a encore 200 ans, les plantes étaient les seuls médicaments. Par la suite, l’arrivée de la chimie a permis la fabrication de médicaments de synthèse. Aujourd’hui, on observe un retour vers le naturel.

Le 24 avril, nous avons poussé la porte du musée des plantes médicinales et de la pharmacie. Un groupe de 10 enfants, âgés de 9 à 12 ans, avait choisi de réaliser cette découverte.

Durant la visite du musée, les enfants s’arrêtent devant le gui, la plante que Panoramix utilisait beaucoup dans les aventures d’Astérix. Cette plante intéresse les chimistes et les pharmaciens qui recherchent de nouveaux médicaments pour guérir le cancer. La salsepareille adorée par les Schtroumpfs a longtemps été utilisée comme dépuratif (pour nettoyer le corps de ses déchets). Bien d’autres plantes sont ainsi expliquées dans une présentation attractive.

La plante qui brûle

Dans la salle de microscopie, les enfants s’installent chacun devant un appareil. La salle en contient 70! Un enfant observe un poil d’ortie. Le nom latin de cette plante est urtica qui vient du latin urere qui signifie «brûler». Cela fait référence à la sensation que l’on ressent quand on touche une ortie sans protection. Cette plante est pleine de poils urticants situés sur les feuilles, la tige et même les racines! Quand on observe un poil au microscope, on y voit une pointe et un renfoncement qui est en réalité la glande contenant le liquide urticant appelé histamine.

Un peu plus tard, dans l’activité, les enfants découvrent qu’il existe une plante, le plantain (voir la photo à gauche), qui apaise la piqûre d’ortie. Ils apprennent qu’ils peuvent broyer une feuille de plantain et frotter l’endroit qui a été touché par l’ortie. Au microscope, d’autres enfants observent du pollen. Celui du pin ressemble à une tête de Mickey! Au cours de cette observation, chaque enfant apprend à régler l’oculaire et à se servir correctement d’un microscope. Ils comprennent comment fonctionne le grossissement. Un enfant regarde la chlorophylle contenue dans la feuille d’ortie en grossissant 400 fois l’image. Le vert intense est vraiment impressionnant. En près de deux heures, quel voyage réalisé!

Envie, vous aussi, de participer à ces ateliers donnés par des enseignants et chercheurs de l’université? ConsultezlE PROGRAMME