Les Red Flames battent l’Irlande et renouent avec la victoire après trois revers de rang
Tine De Caigny a inscrit l’unique but de la partie à la 14e minute Crédits: Photo News
FOOTBALL FÉMININ

Les Red Flames battent l’Irlande et renouent avec la victoire après trois revers de rang

Les Red Flames, l’équipe nationale féminine belge de football classée au 17e rang du classement mondial, se sont imposées 1-0 face à l’Irlande (FIFA 31) en match amical, dimanche, au stade Roi Baudouin de Bruxelles.

Tine De Caigny a inscrit l’unique but de la partie à la 14e minute permettant aux Belges de renouer avec la victoire après trois revers dans les amicaux disputés en 2021.

Malgré les trois défaites consécutives, l’ambiance était festive au coup d’envoi. Janice Cayman fêtait sa 111e présence en équipe nationale, ce qui lui permet d’égaler le record de ‘caps’ avec les Red Flames détenu par Aline Zeler. Tine De Caigny recevait, elle, officiellement son Soulier d’Or des mains de Roberto Martinez, le sélectionneur des Diables Rouges.

De Caigny célébrait parfaitement ce trophée en ouvrant le score dès la 14e minute. Sur un coup franc de la droite de Laura De Neve, l’attaquante de 23 ans devançait la sortie de Courtney Brosnan et envoyait le ballon au fond des filets. De Caigny porte son compteur à 26 buts en 66 apparitions sous la vareuse de l’équipe nationale.

La gardienne irlandaise repoussait ensuite un centre-tir de Cayman (25e). Justien Odeurs, gardienne des Red Flames, se montrait attentive sur la première action irlandaise, signée Heather Payne (38e).

Le match reprenait en seconde période avec une excellente intervention défensive de Kassandra Missipo sur Katie McCabe (47e). Dans le rectangle irlandais, Megan Connolly s’illustrait également par un tacle parfaitement exécuté pour contrer in extremis Tessa Wullaert (51e).

De Caigny héritait de deux balles de break en quelques minutes. En excellente position, elle ne parvenait pas à convertir le centre de la droite de Wullaert (53e). Dans un angle fermé, elle voyait Payne repousser sa tentative (60e).

Justien Odeurs sauvait les Red Flames à deux reprises en fin de rencontre. A la 78e minute, la gardienne détournait brillamment un coup franc de Ruesha Littlejohn. A 5 minutes de la fin, elle se détendait sur une reprise de Rianna Jarrett.

Les Belges souffraient jusqu’au bout face au forcing irlandais, mais les filles d’Ives Serneels tenaient bon, Odeurs neutralisant le dernier tir de Jarrett (90e).

Les Red Flames renouent ainsi avec la victoire après trois défaites de rang en amical, contre les Pays-Bas (1-6) et l’Allemagne (2-0) en février et face à la Norvège (0-2) jeudi.

Les regards d’Ives Serneels et de ses joueuses se tourneront à présent vers le tirage au sort des groupes de qualification à la Coupe du monde 2023 en Australie et en Nouvelle-Zélande qui se tiendra le 30 avril. La campagne qualificative commencera en septembre. La 9e édition du Mondial féminin verra son plateau s’étendre de 24 à 32 pays. Avant d’en arriver là, les Red Flames disputeront l’Euro en Angleterre, décalé d’un an et prévu du 6 au 31 juillet 2022.

Cayman ravie d’égaler Zeler, Serneels a vu «une réaction agréable» de ses joueuses

«C’est un bonheur d’être avec Aline sur la plus haute marche pour la Belgique», s’est réjouie Cayman au micro de RTL Sport à l’issue de la rencontre.

«Je n’ai que du respect pour Aline. J’espère que je vais la dépasser - désolée Aline! - car ça veut dire que tout va bien», a souri Cayman, qui a débuté en équipe nationale le 5 mai 2007 contre la Suisse. «Cela fait un petit moment que je suis là et c’est toujours un plaisir d’être avec l’équipe. C’est bien de savoir qu’on progresse à chaque fois. Ce n’est que du bonheur.»

Cayman a pu fêter ce record avec une victoire. Un succès qui fait du bien aux Flames après trois revers de rang lors des premiers amicaux disputés en 2021. «Nous voulions la victoire aujourd’hui et nous étions costaudes. La première mi-temps c’était mieux que la deuxième. À la fin, elles ont mis quatre filles devant, c’était à nous de nous adapter, c’était un peu le stress un moment, mais nous nous sommes concentrées de nouveau et cela a été un peu mieux.»

Les Belges ont utilisé un autre dispositif durant cette rencontre, avec une défense à trois et un entrejeu à cinq. «Je pense que nous étions bien», estime Cayman. «Les filles se sont bien adaptées, nous avions de bonnes attaques et défensivement nous étions bien en place. C’est bien de savoir qu’on peut jouer comme ça aussi.»

Le sélectionneur Ives Serneels s’est montré satisfait de la performance de ses troupes. «Je suis content», a-t-il déclaré à RTL Sport. «Nous avons bien commencé le match, OK, nous n’avons pas eu beaucoup d’occasions, mais la défense était forte, l’Irlande ne s’est pas créée une occasion en première mi-temps. Je pense qu’en deuxième, il y a eu des moments où nous étions bien en transition. Tu sais que quand le 2-0 ne vient pas, avec une équipe comme l’Irlande tu dois toujours rester concentré jusqu’à la dernière seconde.»

Autre point positif, le zéro au marquoir préservé après avoir concédé dix buts au cours des trois derniers matchs. «Nous avons perdu très vite Laura De Neve. Justine Vanhaevermaet l’a remplacée dans une position à laquelle elle a déjà joué en Norvège (elle évolue au LSK Kvinner, ndlr), mais c’est sur son mauvais pied. Quand tu vois comment tout le monde a réagi dans les moments comme ça, c’est très agréable pour le futur», se réjouit Serneels.