«Générations solidaires»: l’appel est à nouveau lancé vers les écoles
Les lauréats (comme ces trois associations en 2019) recevront leurs prix en juin.Crédits: © ÉdA – Jacques Duchateau
HUY-WAREMME

«Générations solidaires»: l’appel est à nouveau lancé vers les écoles

«Générations solidaires», cette opération de solidarité de «L’Avenir», lance sa 5e édition. Appel aux écoles.

«Générations solidaires», c’est cette vaste opération de solidarité, menée par le journal L’Avenir en collaboration avec la Fondation Roi Baudouin et de nombreux partenaires. L’ASBL du même nom soutient autant médiatiquement que financièrement des projets solidaires, qu’ils proviennent de Wallonie ou de Bruxelles. Et cette année, elle lance sa cinquième édition.

«Générations solidaires» vise les projets introduits par des collectifs de citoyens (pour autant qu’ils impliquent au moins un jeune de moins de 26 ans), des associations travaillant au niveau local comme les maisons de jeunes, les maisons de repos, un service d’aide aux personnes handicapées. L’ASBL «Générations solidaires» veut, par son action, mettre l’accent sur des projets solidaires. Les valoriser et en faire un répertoire d’initiatives qui pourraient, à leur tour, faire des petits. 450 projets sont ainsi déjà en ligne sur le site internet de l’ASBL, autant d’idées à développer ailleurs. Et aujourd’hui plus qu’autrefois encore, la solidarité – reserrer les liens entre citoyens d’un même quartier, d’une même ville – est nécessaire.

Cette année, et pour la deuxième fois, l’ASBL «Générations solidaires» propose aux écoles de participer. Aux établissements de l’enseignement primaire, secondaire ou encore supérieur de mettre sur pied un projet solidaire ou de donner de la visibilité à un projet déjà existant. Un projet qui doit être ouvert sur le quartier de l’école, sur sa ville. «Cette année, on propose des animations dans les écoles via Teams ou en visioconférence, explique Katel Fréson, coordinatrice de l’ASBL. Nous avons une dizaine d’écoles pour le moment. L’an passé, nous avons reçu 122 projets d’association, 22 d’écoles.» Et les enseignants sont unanimes: développer un projet autour de la solidarité aide les élèves à retrouver une place active dans l’école, renforce aussi la cohésion de la classe. «Et en pleine crise sanitaire, on en a tous besoin.»

En mai, un jury sélectionnera dix projets portés par des associations ou collectifs et cinq projets par les écoles. Les écoles recevront chacune 500€; les associations entre 5 000 et 10 000€ après une seconde sélection. Envie de participer? Il suffit de se lancer et de s’inscrire sur www.generations-solidaires.be.

081/24.88.60 ou info@generations-solidaires.be