Tout l’hypercentre de Mouscron est en «Zone 30» depuis ce lundi
C’est une vaste zone où les 30 km/h s’appliquent désormais.Crédits: Ville de Mouscron
MOUSCRON

Tout l’hypercentre de Mouscron est en «Zone 30» depuis ce lundi

Depuis hier, rouler à 30 km/h en hypercentre est d’application. Les petits tronçons d’alors forment aujourd’hui un grand maillage.

«Un bon croquis vaut mieux qu’un long discours», disait Bonaparte.

C’est clairement ce cas de figure qui est d’application au regard de l’illustration fournie ce lundi par le service Mobilité de la Ville de Mouscron: toutes les rues en bleu (et quelques autres tronçons extérieurs) expriment un passage où tous les véhicules doivent rouler à 30 km/h.

«Jusqu’à présent, il y avait un vrai manque de cohérence, c’était un patchwork où l’on se retrouvait en zone 30 aux abords d’une école puis on passait en zone 50… On a désormais fait des continuités en réalisant une seule zone 30 dans tout l’hypercentre.

C’est d’application depuis ce lundi. On espère que chacun la respectera. Cela a d’autant plus de sens qu’on a une zone cyclable qui est venue s’implanter», indiquent l’échevine de la Mobilité, Marie-Hélène Vanelstraete, et son équipe.

Des entrées dans cette zone bien marquées

Pour se rendre compte d’une entrée dans ladite zone, des aménagements ont été réalisés ces derniers mois, comme des plateaux colorés en rouge et des rétrécissements. «Il faut que l’automobiliste s’en rende compte, même si ce qui fait foi et loi, c’est la signalisation verticale.»

Tout l’hypercentre de Mouscron est en «Zone 30» depuis ce lundi
Nul ne peut ignorer la zone 30 en hypercentre... Photo: EdA

Imposer un passage de 50 à 30 km/h en pleine ville ne fait pas perdre plus de temps au volant. «Le temps perdu est infime. Par contre, avec des personnes qui roulent moins vite, on se retrouve avec un centre-ville apaisé, c’est plus sécurisant pour les modes doux, et les dommages corporels en cas d’accidents sont moins graves», note Michaël Deroubaix, conseiller mobilité à la Ville.

Certains Lewis Hamilton de la route vont devoir se calmer

Un pied moins lourd sur la pédale, une habitude qui sera à prendre pour certains au regard des pointes de vitesse encore constatées, ces dernières semaines, rue Saint-Pierre, par le biais de la remorque de la police.

«Quand je vois les résultats de cette remorque qui enregistre les vitesses, c’est inacceptable. Au collège, on a décidé de resensibiliser avant de peut-être verbaliser ensuite si ce n’est pas respecté.»