Une version gratuite et sans chrono
Sébastien Mahia avait remporté l’édition de l’année passée.Crédits: Amandine Gilson
JOGGING

Une version gratuite et sans chrono

L’envie de pérenniser le Jogging de Grand-Leez est bien là. Gratuité et accessibilité sont les maîtres mots de cette édition 2021.

Voilà bientôt un an, le Jogging de Grand-Leez était organisé par le comité des jeunes du village au départ de la place communale. C’était une des dernières épreuves de «l’avant covid». Baptiste Weitkunat avait explosé le chrono sur le 6 kilomètres, s’imposant devant Geoffrey Vanderstraeten et Pieter-Jan Bruggeman. Stéphanie Rock en avait fait autant chez les dames. Il ne faisait pas chaud et le vent était venu jouer les troubles fêtes. Sur la longue distance de douze kilomètres, on s’attendait à une victoire d’un habitué de l’épreuve, Yves D’Harveng. Mais au final, c’est Sébastien Mahia qui s’était imposé. Yves s’était contenté de la seconde place et Timothy Crul avait terminé troisième. Mélanie Lahaye avait été déclarée victorieuse du côté des dames. Oui mais voilà. Ça, c’était l’an dernier!

Se réinventer…

Cette année, c’est une autre histoire. «Au vu des conditions actuelles, il était difficilement imaginable d’organiser un jogging classique. Nous pensions organiser des départs par vagues mais il aurait fallu bloquer les bénévoles pendant de longues heures afin d’assurer la sécurité de tous», signalaient les organisateurs dans le courant du mois de janvier via leur page Facebook. Ils n’avaient pas dit leur dernier mot pour autant et avaient bien une idée derrière la tête. Une demande a été faite à la commune de Gembloux pour baliser un parcours d’une dizaine de kilomètres et le rendre accessible du vendredi 5 mars à 18 h 00 jusqu’au dimanche 7 mars à 18 h 00, soit le week-end habituel du Jogging de Grand-Leez.

Autorisation accordée!

Quelques jours plus tard, la décision tombait et l’autorisation était accordée. «L’idée est de faire découvrir le village de Grand-Leez, en diurne ou en nocturne, en marchant ou en courant, seul ou en famille. Nous balisons un parcours de 10 kilomètres. Celui-ci est un melting pot des différents tracés proposés lors du jogging depuis 2013. Pas de sentiers boueux, afin de le rendre accessible à tous, mais bien un 10 kilomètres avec un passage sur les pavés. Nous ne proposons pas une édition virtuelle comme le font beaucoup d’autres organisations, puisqu’il n’y a pas de classement au terme du week-end, pas de permanence sur le lieu de départ et pas de ravitaillement. C’est un événement entièrement gratuit permettant de sortir un peu et de faire une activité physique et sportive en cette période trop morose. Nous insistons également sur le respect des mesures, comme les groupes de quatre personnes maximum, 1,5 mètre de distance entre les participants ainsi que le port du masque avant et après l’effort», précise Joël Ducat, qui supervise habituellement l’événement.

Un concours est toutefois lancé sur les réseaux sociaux avec à la clé des bons d’achat dans un magasin de sport de la région.