VIDÉO | «Un an après avoir prédit 850.000 infections au Covid-19, je regrette de ne pas avoir eu tort»: le docteur Philippe Devos menacé après ses prévisions
«Mon objectif n’était pas de créer la peur, mais de donner une information plausible et rationnelle de ce qu’il se passe, de manière à ce que les gens comprennent parce que, pour moi, pour adhérer à une mesure, il faut d’abord la comprendre.»Crédits: Reporters / QUINET
article abonné offert
Coronavirus

VIDÉO | «Un an après avoir prédit 850.000 infections au Covid-19, je regrette de ne pas avoir eu tort»: le docteur Philippe Devos menacé après ses prévisions

Il y a un an, le docteur Philippe Devos alertait l’opinion publique avec un scénario catastrophe sur des prévisions du développement de la crise du coronavirus. Critiqué et même menacé, l’homme n’avait pourtant pas tort. Il revient pour «L’Avenir» sur cette année noire, en donnant son opinion sur les mesures prises par le gouvernement.