BELGIQUE

Coronavirus: 53% des infections sont causées par le variant britannique

Sciensano et le centre de crise ont analysé ce vendredi les derniers chiffres liés à la pandémie de coronavirus dans notre pays, juste avant le comité de concertation prévu cet après-midi.

 

 

Le résumé de la conférence

 

Les contaminations augmentent, principalement dans la population active.

Les nouvelles hospitalisations et lits occupés dans les hôpitaux augmentent également.

À Bruxelles, la hausse des hospitalisations est très importante (+39%).

Le nombre de décès, lui, continue de diminuer, principalement parmi les résidents de maisons de repos.

Le variant britannique aurait causé 53% des infections la semaine dernière.

 

Le nombre d’infections détectées augmente (+24% en une semaine), alors que le nombre de test diminue. «C’est le signe que le virus circule davantage», a expliqué Steven Van Gucht, porte-parole interfédéral. «Cela peut être dû à l’émergence des variants plus contagieux, mais également à un relâchement au niveau des mesures à respecter».

Via le «contact tracing», on constate que les gens ont en moyenne plus de contacts qu’il y a quelques semaines. «Les personnes rapportent en moyenne 3,2 contacts à risque, contre 2,2 en novembre», a poursuivi le remplaçant d’Yves Van Laethem pour cette conférence.

«La limitation de nos contacts rapprochés est l’une de nos armes principales dans la lutte contre le virus. Cet effort porte ses fruits», a-t-il tenu à rappeler, alors que le comité de concertation est appelé à discuter de ce point cet après-midi. «Tenez encore bon quelques semaines», a-t-il ajouté.

«L’augmentation des cas détectés se manifeste dans toutes les provinces et est comparable dans les trois régions du pays», a-t-il détaillé en montrant une carte du royaume. Deux provinces connaissent des augmentations plus importantes: Namur et le Brabant wallon.

Coronavirus: 53% des infections sont causées par le variant britannique
Photo: -

En nombre absolu, la Flandre orientale compte actuellement le plus de contaminations (386 cas/jour en moyenne), suivie par Anvers et Bruxelles.

L’augmentation se marque également dans tous les groupes d’âge, sauf chez les plus de 80 ans.

Le variant britannique aurait causé 53% des infections la semaine dernière, contre 38% la semaine précédente. Le variant sud-africain, lui, aurait causé 2,2% des contaminations la semaine passée, et le variant brésilien 0,9% des infections.

Les hospitalisations sont en légère augmentation, de 4% par rapport à la semaine précédente.

«En région de Bruxelles-Capitale, nous constatons une hausse beaucoup plus forte, avec +39%», a précisé le porte-parole.

Quelque 1761 patients (+11% en une semaine) sont actuellement hospitalisés pour Covid-19, dont 368 aux soins intensifs (+17%). «Les raisons de cette augmentation soudaine sont encore à l’examen, mais elles sont aussi dues à des foyers d’infections dans quelques hôpitaux», a poursuivi Steven Van Gucht.

Les décès «covid» sont moins nombreux, même si on en déplore encore 28 en moyenne chaque jour. Ce sont principalement les maisons de repos qui connaissent une importante diminution des décès liés au virus. «Ils ont diminué de moitié pratiquement en une semaine», a conclu le porte-parole.