OPINION | Coronavirus: 11 millions de… prisonniers ?
Le duo De Croo - Vandenbroucke appelle à la mobilisation d’une équipe de 11 millions: 11 millions de… prisonniers?Crédits: Photo News
Régions

OPINION | Coronavirus: 11 millions de… prisonniers ?

Je commence par un aveu: je ne prête plus aucune attention aux déclarations venant du gouvernement fédéral en matière de Covid!

Un manque de sens civique? Peut-être, mais dès lors que le seul discours est: si les chiffres sont mauvais, il faut confiner; s’ils sont bons, il ne faut surtout pas déconfiner… Si l’espoir fait vivre, avec de telles perspectives d’avenir, le pronostic vital du patient belge est mal engagé.

Gérer une crise sanitaire n’a rien d’une sinécure. Tout le monde en convient. Mais depuis des semaines, l’impression prévaut que ce gouvernement De Croo se réduit plutôt au seul ministre de la Santé Vandenbroucke et que les considérations sanitaires dictent toutes les décisions qui nous sont imposées. Imposées et trop souvent peu ou pas justifiées. L’exemple emblématique vient bien sûr de la fermeture des salons de coiffure. Depuis 2 mois et demi, des milliers de personnes sont plongées dans l’incertitude la plus totale sur leur avenir professionnel, sans qu’à ce jour, la moindre étude sérieuse ait prouvé que ces lieux sont vecteurs de propagation du virus. Malgré les appels au secours, malgré un suicide, malgré une incompréhension totale manifestée par la population, rien ni personne n’a voix au chapitre: «Pas question d’un assouplissement», décrète toujours Frank Vandenbroucke.

Des étudiants, des artistes, des sportifs, des professionnels de l’horeca, des pans entiers de notre économie, de notre société sont en voie d’asphyxie et promettent des lendemains catastrophiques. Et ce vendredi, les seules mesures à attendre ont trait au renforcement du contrôle des voyageurs et à une prolongation des congés scolaires de carnaval.

Le duo De Croo – Vandenbroucke appelle à la mobilisation d’une équipe de 11 millions.

11 millions de… prisonniers?