Christian Van Eyken et Sylvia ont-ils changé leurs habitudes au lendemain du meurtre de Marc Dellea?
Christian Van Eyken et Sylvia ont maintenu un rendez-vous chez le kiné au lendemain du meurtre.Crédits: BELGA
JUDICIAIRE

Christian Van Eyken et Sylvia ont-ils changé leurs habitudes au lendemain du meurtre de Marc Dellea?

Un kiné a déclaré devant la cour d’appel de Bruxelles qu’il avait reçu Christian Van Eyken et Sylvia B. le 7 juillet 2014 en matinée. Le procès du couple pour l’assassinat de Marc Dellea se poursuit.

Un kiné a déclaré, mardi, devant la cour d’appel de Bruxelles, qu’il avait reçu en consultation Christian Van Eyken et Sylvia B. le 7 juillet 2014 en matinée, attestant donc la version donnée par les prévenus. L’ancien député au Parlement flamand Christian Van Eyken et Sylvia B. sont prévenus pour l’assassinat du compagnon de cette dernière, Marc Dellea, en 2014.

Le témoin, qui n’avait pas été entendu devant le tribunal, a été appelé devant la cour après que Christian Van Eyken ait retrouvé, dans son agenda, la trace d’un rendez-vous chez celui-ci le 7 juillet 2014 en matinée. Cet homme, un kiné, a confirmé avoir reçu les prévenus à la date et à l’heure dites, tendant à confirmer la thèse de la défense selon laquelle les prévenus n’ont pas changé leurs habitudes ou modifié leur planning le 7 juillet 2014.

Club d’escalade

La cour a également entendu mardi plusieurs autres derniers témoins, dont un homme qui a fréquenté les prévenus dans un club d’escalade où leurs enfants étaient inscrits. Celui-ci a déclaré notamment qu’il avait pu se confier à Sylvia B., avec qui il a encore quelques contacts via Facebook, et qu’il n’avait jamais remarqué d’attitude déplacée de Sylvia B. avec sa belle-fille, la fille aînée de Marc Dellea. Cette dernière a été entendue lundi et a évoqué des faits de maltraitance physique et psychique de la part de son ex-belle mère, lorsqu’elle était enfant.

Le procès se poursuivra mercredi avec les plaidoiries de la partie civile et le réquisitoire.

Le rappel des faits

Marc Dellea, un négociant en café âgé de 45 ans, avait été retrouvé mort chez lui, avenue Mutsaard à Laeken, après avoir reçu une balle dans la tête. L’enquête s’était tournée vers la compagne de la victime, Sylvia B., et Christian Van Eyken, alors député au Parlement flamand. Sylvia B. était son attachée parlementaire et sa maîtresse.

Christian Van Eyken et Sylvia B. étaient les dernières personnes à avoir vu Marc Dellea vivant. Ils s’étaient rendus dans l’appartement de celui-ci, avenue Mutsaard à Laeken, où Sylvia B. était toujours domiciliée, le 6 juillet 2014. Ils y avaient passé toute la soirée jusqu’au retour de Marc Dellea vers 23h00.

Selon les images de caméra de vidéosurveillance, les prévenus étaient ressortis de l’appartement plusieurs heures après, le 7 juillet 2014 vers 02h00 du matin. Ces images montrent que personne n’était ensuite entré dans l’appartement ou sorti de celui-ci jusqu’à la découverte du corps sans vie de Marc Dellea le lendemain.

Les amants devenus époux en 2018 ont toujours nié toute implication dans la mort de Marc Dellea mais le tribunal correctionnel de Bruxelles les avait reconnus coupables d’assassinat et condamnés à 23 ans de prison. Ils ont ensuite fait appel de cette décision qu’ils contestent.