Guide d’utilisation de la maison Q-ZEN
PUBLIREPORTAGE

Guide d’utilisation de la maison Q-ZEN

Les pratiques à adopter

Ce n’est pas tout de construire Q-ZEN ! Afin de bénéficier d’un maximum de confort dans votre bâtiment et d’une efficacité optimale de vos installations, il faudra aussi en faire une bonne utilisation.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, vivre dans une maison quasi zéro énergie n’est pas bien différent que dans une maison « traditionnelle », elle apporte même davantage d’agréments.

Tout au long de l’année, quelles que soient les conditions météorologiques, qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige ou qu’il fasse grand soleil, les maisons quasi zéro énergie ont l’avantage de préserver une température moyenne constante, grâce, entre autres, aux très faibles déperditions de chaleur.

Un air frais et pur

Qu’en est-il de la qualité de l’air intérieur ? On a tendance à dire qu’il ne faut pas ouvrir ses portes et fenêtres dans un logement Q-ZEN. Ce n’est pas tout à fait juste : on peut évidemment les ouvrir. Simplement, ce n’est pas nécessaire. Le système de ventilation permet de renouveler l’air et d’évacuer les mauvaises odeurs sans créer de courants d’air froid désagréables. Été comme hiver, vous profitez donc d’un air frais et pur. Gardez cependant à l’esprit que, comme dans une maison traditionnelle, si vous laissez une fenêtre ouverte par mégarde lors de grands froids, il faudra beaucoup de temps à votre intérieur pour retrouver une température confortable.

 

En termes de ventilation aussi, certaines questions peuvent se poser, notamment quant à son utilisation constante. Même si la couper dès que vous quittez votre domicile peut sembler intéressant pour faire des économies d’énergie, sachez que de nombreux objets de votre quotidien sont une source de pollution intérieure. La ventilation reste donc nécessaire en toutes circonstances. Bien sûr, vous devrez être attentif à l’entretien de votre système de ventilation, notamment en changeant régulièrement les filtres qui s’encrassent avec le temps.

Un minimum à respecter

Last but not least, si le standard Q-ZEN permet de fixer un objectif clair et précis pour tout le monde, ce n’est qu’un minimum réglementaire à atteindre. Encore très loin des exigences qu’il faudra rencontrer pour 2050. En effet, depuis 2017, la Wallonie s’est donnée pour objectif de tendre vers un parc de bâtiments très économe en énergie d’ici 2050, via la « Stratégie wallonne de rénovation énergétique à long terme du bâtiment ».

Aussi, si vous en avez la possibilité, ne vous limitez pas au standard Q-ZEN. Dès le départ, pensez à concevoir votre habitat de la manière la plus durable possible, surtout en ce qui concerne l’enveloppe de votre maison, qui, a priori, ne sera plus modifiée avant de très nombreuses années.