N’oubliez pas les paroles: et le maestro des Masters est…
L’émission présentée par Nagui est arrivée en 3e position des audiences prime time samedi soir en France.Crédits: France 2
TÉLÉVISION

N’oubliez pas les paroles: et le maestro des Masters est…

La finale des masters de «N’oubliez pas les paroles» a livré son verdict samedi soir sur France 2.

La finale était particulièrement attendue par les fans de l’émission qui existe depuis 2007. Elle a réuni 3,8 millions de téléspectateurs français pour une part de marché de 16,7%. C’est le 3e meilleur score d’audience de la soirée, derrière la série «Mongeville» sur France 3 (5,5 millions, 21,9%) et la demi-finale de Mask Singer (4,6 millions, 20,1%).

L’émission présentée par Nagui s’est ouverte par «Summer Nights» chanté par les candidats de ce Masters initié il y a un mois.

Au bout de cette compétition au long cours qui a mis aux prises 32 maestros, c’est finalement Arsène qui a succédé à Kevin, grand gagnant l’année passée. Le jeune homme de 22 ans, originaire de Rouen, n’est classé 10e dans l’ordre des plus grands gagnants du jeu mais il a successivement battu Dorian (31e), Violaine (6e), Hervé (4e), Paul (32e) et Mickaël (16e) en finale. Ce dernier a éliminé Margaux, 1re au classement des maestros et grande favorite.

Le grand gagnant de ces masters 2020 remporte le Trophée du micro d’argent, un voyage à Tahiti et sa cagnotte de 112 000 euros (le record des Masters).

«Je suis évidemment extrêmement fier d’avoir gagné car c’est la récompense de tout mon travail! Je suis aussi conscient que c’est un concours de circonstances puisque le jeu des tableaux fait que, si je suis arrivé en finale, c’est aussi parce que j’ai évité des ‘machines’que sont Margaux, Kevin ou encore Toni (n°19). J’ai suivi les matchs de la compétition, et je me suis rendu compte que j’aurais pu perdre à plein de matchs que j’ai regardés en coulisses mais auxquels je n’ai pas participé!», a modestement confié Arsène dans une interview à Télé-Loisirs où il ajoute qu’il n’est «pas très hédoniste» et qu’il compte faire quelques voyages après le confinement et investir dans l’immobilier.