Annulée, reportée, prolongée? L’expo Roy Lichtenstein à Mons est dans le flou
Coup de massue pour l’expo Lichtenstein à Mons!Crédits: © Estate of Roy Lichtenstein / SABAM 2020
MONS

Annulée, reportée, prolongée? L’expo Roy Lichtenstein à Mons est dans le flou

L’exposition devait être inaugurée samedi. La décision de fermer tous les lieux culturels remet en cause l’événement de l’année.

Hier soir, les autorités communales de la Ville de Mons ont été rattrapées par la réalité. À l’issue d’une concertation avec les ministres-présidents de région, le premier ministre Alexander De Croo annonçait une harmonisation et un renforcement des mesures au niveau fédéral, sous forme d’un arrêté ministériel prenant effet à minuit. Et cette harmonisation impliquait la fermeture des lieux culturels en Wallonie, mesure déjà prise en Flandre et à Bruxelles.

Pour la Ville de Mons, cette décision prise alors que ses élus tenaient un conseil communal virtuel tombe très mal, juste avant l’ouverture de sa grande exposition au BAM consacrée à Roy Lichtenstein, un des maîtres du pop’art. Celle-ci devait se tenir du 31 octobre au 7 février 2021 et dévoiler une centaine d’œuvres (estampes, sculptures, tapisseries, bannières) venue du monde entier.

«C’est un coup dur pour nous qui travaillons sur cette exposition depuis près de deux ans. C’est d’autant plus frustrant que nous étions à deux jours seulement de l’ouverture mais nous comprenons l’urgence de la situation sanitaire et la nécessité d’agir sans attendre. Je tiens à saluer l’investissement des équipes du pôle car les conditions de travail étaient loin d’être simples» déclare l’Échevine de la Culture Catherine Houdart.

Hier encore, l’échevine se félicitait que toutes les œuvres avaient pu être acheminées malgré les difficultés liées au contexte sanitaire et que l’exposition pourrait avoir lieu comme prévu. Quelques heures plus tard, c’en était fini de l’espoir de tenir l’événement; les œuvres sont là, installées, mais inaccessibles au public.

Pas encore de décision

Et ce jeudi, c’est l’incertitude qui plane. «Vu l’instabilité de la situation sanitaire, il est difficile de déterminer avec précision ce qu’il adviendra de l’exposition. La fermeture des lieux muséaux entraine une longue série de questions et de détail organisationnels sur lesquels le pôle muséal travaille», communique la ville.

Qui ne peut annoncer un report, sans savoir combien de temps ce confinement partiel durera. Quant à prolonger l’exposition, cela dépend de l’issue de discussions avec les différents prêteurs qui, pour la plupart, viennent des États-Unis. «Toute la question est de voir si les œuvres ne sont pas promises à d’autres lieux d’exposition», rappelle Nicolas Martin.

L’exposition Roy Lichtenstein devait être l’événement majeur de l’année culturelle montoise, dont le pôle muséal a déjà mis à l’honneur Andy Warhol, Keith Haring, David LaChapelle ou Niki de Saint-Phalle. Ces expositions ont chacune attiré des dizaines de milliers de visiteurs dans la cité du Doudou. ..