Liège: interpellation des deux suspects du meurtre de Mbaye Wade
LIÈGE

Liège: interpellation des deux suspects du meurtre de Mbaye Wade

Deux personnes ont été interpellées ce vendredi dans le cadre du meurtre de Mbaye Wade à Liège. Elles sont actuellement auditionnées.

Les deux suspects recherchés dans le cadre de l’enquête sur le meurtre de Mbaye Wade à Liège ont été interpellés ce vendredi matin, a-t-on appris auprès du parquet de Liège.

La victime, compagnon de l’avocat et conseiller communal liégeois Pascal Rodeyns, avait été retrouvée sans vie vendredi dernier à son domicile de la rue Ambiorix, à Liège. Plusieurs coups de couteau lui avaient été portés au niveau du cou et du thorax. Mais selon le médecin légiste, c’est un coup de couteau au cœur qui lui a ôté la vie.

Des objets de valeur avaient disparu, dont le GSM de la victime, des tablettes et des bijoux.

«Les deux suspects ont été privés de liberté et vont être entendus par les enquêteurs de la police judiciaire fédérale», souligne Damien Leboutte, le procureur de division.

Ils devraient ensuite être déférés devant le juge d’instruction en charge de cette affaire.

L’avis de recherche, lancé jeudi soir par les enquêteurs à la demande du juge d’instruction, portait sur deux suspects qui ont été filmés à proximité du domicile de M. Wade le jeudi 17 septembre, soit la veille de la découverte de son corps.

Les deux hommes sont rentrés au domicile de la victime à 15 minutes d’intervalle.

Le vol est-il le mobile du crime, ou s’agit-il d’un crime homophobe? L’enquête devra le déterminer. L’un des suspects, un jeune homme de 25 ans domicilié à Ans, aurait dans le passé entretenu une relation avec l’un des membres du couple.

 

Aucun avocat liégeois n’a voulu assister les suspects

Scène plutôt incroyable que celle qui s’est produite ce vendredi matin: aucun avocat liégeois n’a voulu assister les suspects lors de leurs interrogatoires par les enquêteurs de la police judiciaire fédérale. Sans doute en raison de leur amitié avec le compagnon de la victime, l’avocat et conseiller communal Pascal Rodeyns. Ce sont donc des avocats venus de Namur et de Charleroi qui assistent les deux suspects.