NAMUR

La rentrée des héros BD de Kid Toussaint: classes vertes pour Animal Jack, examen de passage pour les Magic 7

Le scénariste BD namurois Kid Toussaint donne du bon temps livresque à la jeunesse, avec des héros de son âge.

 

 

Avec plusieurs cordes à son art (le Neuvième, de préférence), le scénariste bougeois Kid Toussaint continue d’offrir aux enfants, des héros dont ils lui diront des nouvelles.

C’est ainsi qu’au mois de mai, mais tout aussi idéal pour divertir ces temps de rentrée scolaire, le troisième tome (deux supplémentaires sont écrits) de la série Animal Jack est sorti.

La rentrée des héros BD de Kid Toussaint: classes vertes pour Animal Jack, examen de passage pour les Magic 7
Face à la diversité du monde simiesque; muet mais investi d’un don fantastique, Animal Jack doit sauver la Terre. Photo: -Toussaint/Miss Prickly chez Dupuis

Animal… qui? Si vous ne le connaissez pas, il y a de grandes chances qu’il vous fasse craquer. Pourtant, voilà un personnage pas banal en BD: il est muet… mais assez turbulent que pour faire entendre les cris de détresse d’une planète mal en point. Sans dire un mot mais pas moins expressif pour la cause, Jack a le pouvoir de se transformer en n’importe quel animal. Ornithorynque, boa, ours, albatros, etc.: c’est à peu de chose près tout le Règne animal qui est passé sous le crayon, spontané, de la dessinatrice Miss Prickly.

La rentrée des héros BD de Kid Toussaint: classes vertes pour Animal Jack, examen de passage pour les Magic 7
Photo: Toussaint/Miss Prickly chez Dupuis

Sans oublier les singes, auquel ce troisième tome fait la part belle. Il faut dire que c’est Jumanji: un torrent de primates s’est déversé dans la petite ville de Jack (qui pourrait être la nôtre, tiens). Dernier baroud d’honneur d’espèces toujours plus menacées?

Toujours est-il que le petit héros, digne héritier de Tarzan, va devoir mettre son super-pouvoir pas ordinaire au service d’une mission qui l’emmènera aux quatre coins du globe. Un voyage périlleux mais nécessaire pour se rendre compte du point de non-retour que l’humanité aborde en faisant peu de cas du monde animal.

Écologique mais surtout aventureuse et bourrée d’humour, voilà une chouette série qui mettra des noms sur des créatures classiques ou plus méconnues. En espérant qu’elles n’aient pas à disparaître et que des livres comme celui-ci, dans peu de temps, ne soient pas les seuls à s’en souvenir.

La rentrée des héros BD de Kid Toussaint: classes vertes pour Animal Jack, examen de passage pour les Magic 7
Photo: Toussaint/Miss Prickly chez Dupuis

Les Magic 7 rentrent en avant-dernière

 

Dix tomes! Dans le monde de la Bande Dessinée, les séries récentes atteignant ce cap sont devenues de plus en plus rares. Pourtant, avec Le dernier livre des mages, neuvième tome de sa plus longue saga à ce jour, Kid Toussaint prouve l’importance de pouvoir aussi construire des récits à long terme et en plusieurs épisodes. Parce que ça crée la complexité, l’originalité, et que ça permet d’élaborer la psychologie des personnages, de les pousser dans leurs retranchements.

La rentrée des héros BD de Kid Toussaint: classes vertes pour Animal Jack, examen de passage pour les Magic 7
Des bastons, oui, mais pas bêtes et méchantes, avec du fond et de quoi saisir à contre-courant le lecteur. Photo: Toussaint/Ruiz/Noiry chez Dupuis

Dans cette saga, il est question de pouvoirs magiques, antiques, qui ont investi une bande de jeunes enfants qui ne se connaissaient pas et ne faisaient pas franchement figure de super-héros en puissance. L’un a hérité de la capacité à pouvoir parler aux morts (et notamment à feu les grands de ce monde: Houdini, De Vinci, Napoléon), l’autre peut donner vie à n’importe lequel de ses dessins, sans oublier cette jeune fille capable de prédire l’avenir et ses différentes formes en fonction des chemins employés.

La folie dessinée

Au fil des tomes, des rapprochements et parfois des trahisons, des coups de sang et de blues, les sept héros ont évolué et se sont professionnalisés, réunissant une équipe autour d’eux mais aussi des quartiers généraux, Avengers franco-belges qu’ils sont. Sans renier Indiana Jones. Mais une question reste: d’où viennent leurs étranges pouvoirs?

La rentrée des héros BD de Kid Toussaint: classes vertes pour Animal Jack, examen de passage pour les Magic 7
Photo: Toussaint/Ruiz/Noiry chez Dupuis

Cet avant-dernier tome, enflammé par le dessinateur espagnol Kenny Ruiz sous les couleurs de Noiry, a le goût des grandes batailles épiques n’ayant rien à envier aux films de super-héros. C’est la bagarre, mais pas bête, ni méchante, ni saignante. Il y a du fond et de l’esprit. Mixant manga et comics, explorant des décors proches de la cité antique de Petra ou du labyrinthe du Minotaure; les sept personnages principaux sont mis à l’épreuve et vont devoir faire appel à leurs ressources les plus insoupçonnées, leurs dons déraillant.

La rentrée des héros BD de Kid Toussaint: classes vertes pour Animal Jack, examen de passage pour les Magic 7
Photo: Toussaint/Ruiz/Noiry chez Dupuis

Voilà un album féroce et ébouriffant mais surtout intelligent dans le fond comme dans la forme (on voit rarement le papier être habité aussi fort dans une série jeunesse). Avec cette audace et cette inventivité folles, dire que la fin est proche.

Animal Jack, t.3, «La planète du singe», Kid Toussaint/Miss Prickly, Dupuis, 104p., 9,90€.

Magic 7, t.9, «Le dernier livre des mages», Kid Toussaint/Kenny Ruiz/Noiry, Dupuis, 54p., 11,95€