Chiffres, enfants, voyages: le Centre de crise a fait le point sur la situation
Antoine IseuxCrédits: BELGA
CORONAVIRUS

Chiffres, enfants, voyages: le Centre de crise a fait le point sur la situation

Le Centre de crise a fait le point ce vendredi sur l’évolution de la pandémie de coronavirus en Belgique à l’occasion de l’une de ses trois conférences de presse hebdomadaires. Au programme: les chiffres et tendances de l’épidémie en Belgique, le coronavirus chez les enfants et un focus sur la situation en Europe concernant les voyages.

 

1Focus sur les chiffres de l’épidémie en Belgique

 

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en Belgique s’élevait à 605,7 par jour en moyenne au cours de la période de sept jours allant du 4 au 10 août, ce qui représente une augmentation de 9% par rapport à la période de sept jours précédente, selon les derniers chiffres mis à jour vendredi matin par Sciensano.

«La hausse du nombre de nouveaux cas semble se stabiliser depuis quelques jours», a affirmé Frédérique Jacobs, porte-parole interfédérale coronavirus. Elle était en effet de +13% jeudi par rapport à la période de sept jours précédente, de +12% mercredi, +11% mardi et +16% lundi.

Le point province par province

Anvers reste la province la plus touchée par les contaminations, mais on constate toutefois une diminution régulière. Aujourd’hui, elle est de 3% par rapport à la semaine dernière.

Tendance inverse dans la Région de Bruxelles-Capitale, puisqu’on constate actuellement une augmentation soutenue (+50% en moyenne par rapport à la semaine précédente) du nombre de nouveaux cas. Plus 750 cas la semaine dernière.

La Flandre orientale connaît également une tendance à la hausse de 50% ces derniers jours, mais les chiffres absolus sont assez petits. 240 cas ont été recensés la semaine dernière, dont la plupart proviennent d’un foyer dans une usine de viande.

Dans les autres provinces, l’évolution est favorable, notamment dans la province de Liège.

Plus de 5 décès par jour

Le Centre de crise a aussi mis l’accent sur le nombre de décès qui est en forte augmentation depuis le début de la semaine. La moyenne quotidienne des décès sur une période de sept jours est à présent de 5,3.

9 décès ont été comptabilisés lundi, 11 mardi et 13 mercredi en Belgique. La plupart concernent des personnes âgées des maisons de repos, essentiellement dans les provinces de Hainaut et d’Anvers. Attention, ces décès coïncident avec la vague de chaleur que nous avons connue ces derniers jours. Les pics d’ozone ont peut-être joué un rôle.

 

 

 

2Le coronavirus et les enfants

 

Après avoir présenté les chiffres, le Centre de crise s’est penché sur le cas spécifique des enfants dans le contexte du coronavirus.

Avec quelles conclusions? «Les enfants développent moins souvent des symptômes liés au coronavirus que les adultes», a affirmé Frédérique Jacobs. «Les infections secondaires surviennent aussi moins souvent à l’école qu’à la maison par exemple et les enfants développent rarement des complications sévères. S’ils doivent être hospitalisés, ils restent en général peu de temps à l’hôpital.»

 

3Voyages

 

Le Centre de crise a terminé sa conférence par des informations concernant les voyages.

Comme vous le savez peut-être, les codes couleur des pays européens seront mis à jour ce vendredi à 16h00 sur le site des Affaires étrangères. Plusieurs changements sont attendus: «Certaines régions vont changer de couleur», a annoncé la porte-parole interfédérale coronavirus. «On voudrait particulièrement vous mettre en garde pour l’Espagne et la Roumanie, où le niveau de contamination est très élevé. La plupart des régions roumaines deviennent rouges, comme Malte.»

 

 

«La situation en Europe peut changer rapidement. Veillez toujours à choisir prioritairement les voyages dans les zones vertes et respectez les règles de base et les gestes barrières», conclut-elle.

Le Centre de crise rappelle par ailleurs que le test Covid et la quarantaine sont obligatoires au retour des zones rouges. Ces mesures de précaution sont fortement recommandées après un séjour dans une zone orange ou lorsque l’on effectue des activités à aux risques: visite familiale et vie nocturne par exemple.

De son côté, Antoine Iseux, porte-parole du Centre de crise a insité sur le fait que ce n’était pas le moment de se rendre en masse à la plage en ce week-end du 15 août. «Pour lutter contre le coronavirus, les autorités locales ont pris des mesures: port du masque sur la digue et réservation obligatoire pour aller à la plage. Nous conseillons vivement aux personnes qui se rendent à la Côte de consulter le baromètre de fréquentation des plages sur www.lelittoral.be »