BRUXELLES

VIDEO| Violence conjugale: les pharmaciens de Bruxelles connaissent-ils le code «masque 19»?

La chaîne Youtube «Would You React?» qui réalise des expériences sociales au travers de caméras cachées, s’est penchée sur le code «Masque 19». Un code à utiliser dans les pharmacies dont le but est de signaler des violences conjugales. Quelle a été la réaction des pharmaciens?

On le sait suite au confinement, les cas de violence intrafamiliale ont augmenté en Belgique. Pour leur venir en aide, un un système d’alerte a été mis en place dans plusieurs pharmacies en France, en Espagne mais aussi chez nous en Belgique. A Bruxelles, dorénavant les pharmacies pourront signaler des violences intrafamiliales grâce à un code.

Comment cela se passe-t-il? Et bien la personne victime de violence peut en effet se rendre dans son officine pour y commander un masque 19. Un masque qui n’existe pas mais qui doit permettre en toute discrétion de demander de l’aide. Selon le protocole, le pharmacien lui demandera alors ses coordonnées, prétendument pour passer la commande du masque. Ces coordonnées seront ensuite transmises à la police. Une belle démarche pour ne pas laisser les victimes seules.

La chaîne «Would You React?», spécialiste des expériences sociales en tous genres, a décidé de vérifier si les pharmacies bruxelloises connaissaient donc ce code.

Le collectif a donc tourné plusieurs scènes en caméras cachées dans 6 pharmacies différentes afin d’analyser leurs réactions et surtout de voir quelles aides les victimes allaient recevoir.

«Les résultats sont surprenants» indique Jonathan Lambinet. «Premièrement: tous les pharmaciens sont bienveillants et veulent bien faire, pourtant une partie ne connait pas le code du masque 19. D’autres ne le comprennent que lorsque l’actrice retire ses lunettes pour laisser apparaître ses coups.»

«Fort heureusement, quelques magnifiques réactions ont aussi eu lieu, comme un pharmacien qui invite notre actrice de l’autre côté du comptoir pour la protéger de son mari.»

Selon Jonathan Lambinet, les pharmaciens sont mal ou peu informés. «Plusieurs pharmaciens m’ont d’ailleurs posé la question durant le tournage sur ce qu’ils devaient faire dans ce cas-là?»

Il espère que sa vidéo mettra en lumière (à nouveau) la problématique des violences conjugales et qu’elle permettra aux pharmaciens et aux citoyens de s’informer sur cette initiative.

Pour rappel, le numéro est à disposition des victimes: 0800.30.030.