Le tour de Wallonie de Hardenne
Frédérick Hardenne est un habitué des ultratrails. Un habitué des défis un peu fous également.Crédits: Amandine Gilson
TRAIL

Le tour de Wallonie de Hardenne

Ce n’est pas la première fois qu’il fait parler de lui dans le milieu de la course à pied, et dans celui du trail en particulier.

Ce vendredi, Frédérick Hardenne s’est lancé un nouveau défi. Après avoir couru entre Nantes et Hendaye (Pays Basque) sur plus de 1300 km en 6 jours, après avoir traversé la France d’ouest en est sur un total de 1100 km en 5 jours, c’est cette fois en Belgique qu’il va tenter de relever une nouvelle performance. «J’ai longtemps hésité entre le tour de la Belgique ou le tour de la Wallonie. Finalement, j’ai opté pour ce dernier. J’ai démarré de mon jardin ce vendredi 10 juillet à 10h pour un périple de 1001 kilomètres. L’objectif sera de le boucler via les Sentiers de Grande Randonnée en moins de 10 jours », explique le Javinguois, qui avait remporté l’acte 1 du Dernier Confiné Debout et terminé troisième de l’acte 2, lors du Dernier Déconfiné Debout.

En préparation pour février

Ce tracé, qui n’a pas été choisi au hasard, Frédérick Hardenne l’a créé, changé et adapté. Tout au long de ses 1001 kilomètres, «Frédo» va traverser pas moins de 252 villages différents. L’objectif étant d’évoluer le plus «vite» possible. Bien que tout soit relatif quand on est ultratraileur. Et les nuits s’annoncent très courtes en termes de sommeil. «Je voudrais essayer d’avancer un maximum durant les 48 premières heures. Ensuite, je passerai en mode touriste. Il faut que cela me serve pour le Legends Trail de février où je serai aligné sur l’épreuve de 500km», précise le professeur d’éducation physique.

Suivre l’avancement du traileur et l’accompagner durant quelques kilomètres quand il traverse votre village? C’est possible via http://tourdewallonie.legendstracking.com