Avancée pour le projet Usquare aux anciennes casernes d’Ixelles: feu vert au PAD
Tout le site des anciennes casernes Fritz Toussaint à Ixelles sera revu: kots, logements, activités productives, équipements et nouveaux espaces publics s’y implanteront. Crédits: ÉdA – Julien RENSONNET
IXELLES

Avancée pour le projet Usquare aux anciennes casernes d’Ixelles: feu vert au PAD

Le site des anciennes casernes va être transformé en «nouveau quartier» à Ixelles. Le PAD du projet dit «Usquare» est approuvé par le Gouvernement bruxellois.

Le gouvernement bruxellois a adopté jeudi en deuxième lecture le Plan d’Aménagement directeur «Usquare» qui porte sur le site des anciennes casernes d’Ixelles. À l’issue de l’enquête publique et des avis des institutions et des communes impliquées, une série d’ajustements ont été apportés. Le plan est à présent soumis à l’avis de la section de législation du Conseil d’État.

À la suite du déménagement prévu de la police fédérale, les casernes d’Ixelles se sont progressivement libérées. En 2018, la Région de Bruxelles-Capitale a acquis ce site d’une superficie de quelque 44.000 m². Usquare est situé à proximité des campus de l’Université libre de Bruxelles (ULB) et de la Vrije Universiteit Brussel (VUB), à la croisée de plusieurs grands axes de transport public. De l’aveu du ministre-président, Rudi Vervoort (PS), à l’initiative du projet de PAD, le site possède un grand potentiel de reconversion qui se prête à la création d’un quartier ouvert, mixte, universitaire et international.

Depuis la première lecture en 2018, une série de modifications ont été apportées.

Durant la phase préparatoire, le site est utilisé pour le développement de projets à caractère provisoire (See U). C’est un lieu où les gens peuvent partager librement et volontairement (des matériaux ou des compétences par exemple) et où il est possible d’expérimenter et de développer des innovations sociales et durables.

«Le projet des casernes bénéficiera à l’ensemble de la Région de Bruxelles-Capitale. Il permettra de créer un réseau international de contacts universitaires et professionnels, visant à mettre en avant la vocation de Bruxelles comme ville étudiante tout en faisant abstraction du cadre traditionnel de segmentation philosophique et/ou linguistique. De plus, on y créera de nombreux logements (pour les étudiants et les familles) afin de répondre à la pénurie de logements pour étudiants à tarif social et de libérer une partie du parc de logements «classiques» à proximité des universités, tout en exerçant un contrôle efficace sur les loyers et les conditions d’habitation», a commenté le ministre-président Vervoort.