Taverne au pub, la Premier League par la petite lucarne: Leander Dendoncker, un marathonien chez les Wolves
Bruno Taverne.Crédits: Photo News
Sport

Taverne au pub, la Premier League par la petite lucarne: Leander Dendoncker, un marathonien chez les Wolves

Bruno Taverne, M. Foot anglais de VOOSport, nous livre son regard sur la Premier League.

Leander Dendoncker fait parler de lui en Premier League. Il court plus vite que son ombre et, à ce niveau-là, c’est un réel exploit. Il est tout simplement infatigable. Sa silhouette rigide et si particulière peut parcourir plus de 13 kilomètres lors d’une rencontre.

Il bat des records!

Dans le jeu, il oscille entre une position de défenseur central et un rien plus haut. Mais qu’il soit sur une base arrière ou dans le centre du jeu, il court. Cet homme aux poumons d’acier s’impose dans un championnat des plus exigeants. C’est une course aux étoiles.

La meute des Wolves espère toujours décrocher une qualification pour la prochaine Ligue des Champions. Mais l’étau se resserre. La défaite (0-2) face à Arsenal pourrait s’avérer déterminante. Lors de cette rencontre jouée le 4 juillet dernier, Leander est sorti de la pelouse, en courant, à la 55ème minute de jeu. Il n’est quasiment jamais blessé, c’est un roc. Mené au score, il fallait réagir, et Nuno Espirito Santo fit monter Diogo Jota en remplacement de notre compatriote. Sans succès!

Juste derrière les équipes stars de PL, il y a Wolverhampton. Septième la saison dernière, l’équipe se bat toujours aujourd’hui pour rivaliser avec des équipes comme United, Arsenal, et Tottenham ou Leicester. Ce combat-là n’est jamais perdu d’avance mais, il faut bien l’avouer, rarement gagné. Les grosses écuries ont des noyaux d’un tout autre calibre que les Wolves.

Taverne au pub, la Premier League par la petite lucarne: Leander Dendoncker, un marathonien chez les Wolves
Leander Dendoncker a pris son envol chez les Wolves. Photo: AFP
La polyvalence de Dendoncker a toujours fait de lui un joueur très utile dans un noyau. Aujourd’hui, avec 29 titularisations en 33 journées de compétition, cet atout lui ouvre les portes du onze de départ. A 25 ans, son potentiel de progression reste important, et un prochain transfert retentissant n’est pas à exclure. Il faudra encore déterminer sa meilleure position sur une pelouse. Pourra-t-il un jour jouer dans l’axe de l’entre-jeu chez les Diables Rouges?

Ce diable a de l’ambition et il souhaite briller encore longtemps au plus haut niveau. Son côté solaire pourrait-il se contenter d’une place dans une charnière centrale défensive? Avant lui, Vincent Kompany espérait également briller un rien plus haut dans l’axe du jeu. Mais pour s’imposer et persister au plus haut niveau il faut parfois tenir les rennes de l’orgueil à la hauteur de la qualité du mouvement des crampons. Kompany n’est jamais devenu un maître à jouer, mais bien un maître à penser dans une défense. Et quelle carrière! Pour cela, il a fallu faire un pas en arrière. Que fera Dendoncker dans un autre contexte que celui de Wolverhampton?

La réponse viendra en son temps. Aujourd’hui, toutes les pensées sont tournées vers la 4e place du général. Pour y arriver, plus aucun faux pas ne sera accepté.

Cela se jouera à Sheffield, Burnley et Chelsea lors de la dernière journée, et au Molineux Stadium contre Everton et Crystal Palace. Chaque point perdu dans cette course peut vous faire perdre tout espoir. Mais comme personne ne court autant que Dendoncker, ce rêve est permis.