L’UE rouvre ses frontières à 15 pays: la Belgique va réfléchir à certaines conditions d’accès
-Crédits: BELGA
BELGIQUE

L’UE rouvre ses frontières à 15 pays: la Belgique va réfléchir à certaines conditions d’accès

Le gouvernement belge «évaluera» quand et dans quelles conditions les voyageurs non essentiels venant des pays listés mardi par le Conseil de l’UE (États membres) pourront de nouveau accéder au territoire belge, ont commenté mardi les Affaires étrangères.

Le Conseil a publié une liste de 14 pays (15 si l’on y ajoute la Chine à qui s’impose une condition de réciprocité) pour lesquels il recommande aux États membres de l’UE et de la zone Schengen de rouvrir, à partir du 1er juillet, les frontières extérieures de l’UE pour les voyages non essentiels.

«Dans les prochains jours, le gouvernement belge évaluera, en vue d’une décision rapide, quand et dans quelles conditions les voyageurs non essentiels de ces 14 pays pourront de nouveau accéder au territoire belge. Ensuite, une décision suivra rapidement concernant une éventuelle autorisation des voyages non essentiels depuis la Belgique vers ces 14 pays - sur la base des recommandations d’experts», indiquent les Affaires étrangères dans un communiqué.

«Réouverture prudente»

On parle ici d’un délai de quelques jours, dans le cadre d’une «réouverture prudente». Les États membres gardent la compétence de l’entrée sur leur territoire, et la recommandation qu’ils ont prise au niveau de l’UE ce mardi n’empêche pas les pays de la mettre en œuvre à leur rythme, donc plus partiellement dans un premier temps.

Concernant les voyages dits essentiels, la Belgique élargira ses critères: dès le 1er juillet, les étudiants (sous réserve de la possibilité de reprendre les procédures de visa dans les consulats), les travailleurs hautement qualifiés, les personnes participant aux réunions dans les organisations internationales et les marins pourront eux aussi se rendre en Belgique et dans d’autres pays de l’UE.

Dès cette date, les citoyens de l’UE et des pays Schengen (UE+), les ressortissants de pays tiers résidant légalement dans l’Union européenne, ainsi que les membres de leur famille, pourront également voyager partout dans l’UE+. Jusqu’à présent, ils pouvaient se rendre uniquement dans leur pays de résidence.