Comment les animaux communiquent-ils entre eux (2/5)? Dans l’univers des… dauphins
article abonné offert
SÉRIE D’ÉTÉ

Comment les animaux communiquent-ils entre eux (2/5)? Dans l’univers des… dauphins

Vous êtes vous déjà demandé comment les animaux communiquaient-ils entre eux sans avoir recours à la parole? Nous, oui! On vous explique. Ce vendredi, parlons «dauphin».

SÉRIE D’ÉTÉ

Pour communiquer, nous exprimer, nous pouvons parler. L’Homme est capable de produire des sons avec sa bouche et de former des mots, des phrases qui permettent aux autres de le comprendre. Il utilise aussi le langage corporel: ses mains, ses bras, son visage…, «parlent» pour lui.

Et les animaux? Comment font-ils? Tout ce mois de juillet, chaque vendredi, sur www.lejde.be, la rédaction du JDE vous propose de découvrir les moyens de communication d’un animal en particulier. Cette semaine, place aux dauphins!

Le dauphin est l’un des animaux les plus intelligents de la planète. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas un poisson mais un mammifère (il respire de l’air, ne pond pas d’œufs et allaite ses petits) qui appartient à l’ordre des cétacés, comme les baleines.

Vivant en groupes, le dauphin est un animal considéré comme sociable, qui peut même développer des amitiés avec ses congénères. Pour communiquer, ils se servent de l’écholocation et des sifflements. Explications.

Les sifflements

Les dauphins ont-ils leur langage spécifique? Plusieurs scientifiques se sont penchés sur la question. Mais ils ne sont pas tous d’accord. On sait que les dauphins n’ont pas de cordes vocales mais qu’ils communiquent entre eux grâce, notamment, aux sifflements qu’ils produisent, sous l’eau ou à sa surface.

Ces sons émis peuvent être très différents, il en existe plus de 1000!, et indiqueraient aux autres dauphins la présence de nourriture ou d’un danger. Certains sifflements leur serviraient même à se saluer et à prévenir de leur présence. En extérieur, ils poussent des cris qui ressemblent à des rires. Sous l’eau, les sons sont beaucoup plus légers et aigus et ressemblent à de vrais sifflements.

Certaines recherches scientifiques montrent que chaque groupe de dauphin a un langage propre. Un peu comme les nationalités qu’on rencontre chez les humains. et les habitants de pays étrangers qui parlent une même langue. Une partie de ces sifflements est aussi propre à chaque dauphin et varie d’un animal à l’autre, c’est leur prénom.

Ce qui est certain, c’est que le langage des dauphins reste encore très méconnu et il reste beaucoup de choses à apprendre sur leur manière de communiquer grâce aux sifflements. On en sait par contre beaucoup plus sur leur autre moyen de communication: l’écholocation.

L’écholocation

En dehors des sifflements, les dauphins émettent également des «clics», de petits sons courts qui ne servent pas à communiquer entre eux mais à se repérer et à chasser. C’est l’écholocation. Elle fonctionne comme le sonar d’un bateau. Les dauphins envoient des sons graves ou plus aigus sous l’eau qui vont ricocher contre un objet (un poisson, un rocher) et revenir vers l’animal pour former une image dans son cerveau qui lui permettra alors de voir l’obstacle qui est devant lui. La chauve-souris utilise aussi l’écholocation.