Arts culinaires à Namur : un nouveau bachelier qui ouvre les portes d’un futur positif
PUBLIREPORTAGE

Arts culinaires à Namur : un nouveau bachelier qui ouvre les portes d’un futur positif

Pour répondre aux évolutions actuelles du marché et rencontrer les objectifs des étudiants en gestion hôtelière, la Haute école de la Province de Namur ouvre désormais une orientation arts culinaires. Pour une approche innovante des métiers de bouche.

La fin de l’année est proche et l’heure est aux préparatifs de la prochaine rentrée au sein de la section gestion hôtelière de la Haute école de la Province de Namur (HEPN) qui est sur le point d’inaugurer son orientation « Arts culinaires » aux côtés de l’orientation « Management hôtelier ».

La haute école souhaite y aborder les métiers culinaires et de bouche dans leur modernité, mais surtout y préparer les entrepreneurs de projets gastronomiques et alimentaires de demain. Qu’ils envisagent de se lancer comme indépendants ou de s’orienter vers l’entreprise.

De véritables débouchés

Un tel bachelier s’adresse aux futurs directeurs d’établissements et de restaurants, aux responsables de restauration de collectivité, aux créateurs de services culinaires et de food truck, aux food & beverage managers, aux responsables d’événements, mais également à tous les futurs gestionnaires de projets, consultants et responsables dans les secteurs de l’alimentation et des arts culinaires.

Le bachelier s’ouvre donc aux étudiants en gestion hôtelière, aux jeunes qui sortent de secondaires, ainsi qu’aux élèves issus de sections hôtelières qui souhaitent développer leurs compétences entrepreneuriales et de gestion.

Une approche durable et innovante

« Nous voulons avec cette orientation en arts culinaires semer les graines d’un futur positif. Nous visons tout à la fois la créativité et le goût dans l’assiette, les modes de gestion et de management innovants et l’intégration transversale de la durabilité » explique Stéphanie de Raikem, coordinatrice de l’orientation arts culinaires à la Haute école provinciale de Namur.

En effet, le bachelier sera résolument tourné vers les dimensions intégratives, telles que le management participatif, la mise en intelligence collective, les méthodes agiles afin de créer chez les étudiants une culture entrepreneuriale forte.

Mais au-delà de ça, les notions de responsabilité sociétale des entreprises seront largement intégrées dans une optique de développement durable afin de faire face aux enjeux alimentaires actuels et futurs.

« Les cours de cuisine privilégieront l’utilisation de produits sains, régionaux et de terroir, dont certains seront produits par les étudiants. Nous suivons le plan stratégique wallon qui vise à privilégier une alimentation durable en Wallonie » ajoute Stéphanie de Raikem.

3 ans pour appréhender le terrain

Durant ce cursus de 3 ans au sein de la section gestion hôtelière, les étudiants aborderont la gestion de projets dans leurs nombreux aspects de management, de gestion des coûts et des ressources et de durabilité.

Grâce à une pédagogie active en petits groupes reposant sur la cocréation, ils seront épaulés tant par les enseignants de la haute école que par des professeurs invités qui partageront leur expertise avec ceux qui seront les professionnels de demain.

« Dès le premier jour, les étudiants sont plongés dans une sorte de gestion de projet grandeur nature, développant à la fois les connaissances théoriques, l’expérimentation et la réflexion individuelle et collective » souligne la coordinatrice.

Ils seront dès lors invités à développer des projets spécifiques sur des thématiques telles que la cuisine embarquée, la cuisine de collectivités ou pour la petite enfance, la restauration tout-venant…

Bien entendu, des stages sur le terrain viendront renforcer la pratique à raison de 200 heures de 2 mois durant les deux premières années et de 3 mois au cours de la dernière année.

Pour des informations administratives sur ce bachelier en Arts culinaires, prenez contact Stéphanie Di Santo (secrétariat) au 081 77 59 02

Pour des informations sur le contenu et les débouchés du bachelier en Arts culinaires, prenez contact Stéphanie de Raikem (coordinatrice) au 0497 441 143