Rodéo urbain sous l’Atomium: «Venez admirer la maîtrise de nos concitoyens, lançant leurs bolides à plein gaz»
Les chauffards prennent régulièrement le plateau du Heysel pour le circuit de Francorchamps: pour le Comité de quartier Triangle Houba-Sobieski-Heysel, ça ne passe plus.Crédits: Comité de quartier Triangle Houba-Sobieski-Heysel / Facebook
BRUXELLES

Rodéo urbain sous l’Atomium: «Venez admirer la maîtrise de nos concitoyens, lançant leurs bolides à plein gaz»

VIDÉO | Un rodéo urbain dans le rond-point de l’Atomium indigne Facebook depuis 2 jours. Ces courses opposant les chauffards seraient fréquentes d’après le comité de quartier, qui diffuse ces images. La zone de police Bruxelles-Ixelles a organisé une opération «musclée» pour y remédier.

Ils tournent en rond sur le rond-point comme les boules argentées qui les surplombent: des chauffards ont pris les avenues qui bordent l’Atomium pour un circuit automobile ce 27 mai.

Mais le petit rodéo de ces Schumacher du pauvre ne sont pas passés inaperçu: un riverain du Comité de quartier Triangle Houba-Sobieski-Heysel les a pris sur le fait. Et a illico partagé la vidéo sur le profil Facebook de son association. «Chaque soir par beau temps, venez admirer le savoir-faire et la maîtrise de nos concitoyens, lançant leurs bolides à plein gaz sur les ronds points et les rues bordant l’Atomium». L’ironie est évidemment de mise dans ce post dont la vidéo fait grand bruit avec plus de 13.000 vues.

Du bruit, les rallymans amateurs en font aussi, à en croire le comité de quartier. «Vous ne pouvez pas vous déplacer? Pas de souci! Grâce aux moteurs gonflés à bloc et aux dérapages contrôlés, ne manquez rien du spectacle sonore depuis votre jardin ou votre terrasse. Même à fenêtres fermées».

Le comité de quartier rappelle que la problématique est soulevée depuis plusieurs années. Une seconde vidéo, tournée en avril 2018 au même endroit, en atteste. De quoi interpeller la zone de police Bruxelles-Capitale-Ixelles. Celle-ci a promis dans une réponse sur Facebook de «faire le nécessaire pour mettre fin à cette problématique».

Ce 28 mai, le comité Triangle Houba-Sobieski-Heysel a pu constater que cet appel n’est pas resté lettre morte: la zone Bruxelles-Ixelles a en effet envoyé ses hommes dans le rond-point de la place Louis Steens et le boulevard du Centenaire pour montrer le drapeau noir à ces pilotes du dimanche. «Une action musclée», d’après les riverains. «On peut être cynique par rapport à cette opération coup de poing ou y voir un début de réel changement. On ose espérer le dernier cas de figure. Les autorités promettent une surveillance soutenue les semaines à venir: reste toujours à trouver une solution plus structurelle au problème». L’échevin de la participation urbaine Arnaud Pinxteren (Écolo) a promis au comité de l’inclure dans l’élaboration de cette solution.