Amende de 50.000 euros pour le site de rencontre Twoo pour violation de la vie privée
BELGIQUE

Amende de 50.000 euros pour le site de rencontre Twoo pour violation de la vie privée

Twoo, une plate-forme de rencontres en ligne, devra payer une amende de 50.000 euros pour non-respect des règles de protection de la vie privée.

La chambre contentieuse de l’Autorité de protection des données (GBA) a imposé cette amende principalement parce que la société gantoise traitait les données personnelles de non-membres.

Twoo inscitait en réalité ses membres à ajouter des amis ou des contacts. Si un utilisateur donnait son accord pour télécharger les contacts de son smartphone, le réseau social recueillait les noms et numéros de téléphone pour les inviter à s’inscrire ensuite.

Toutefois, la Chambre contentieuse de l’APD a décidé la semaine dernière que cette pratique violait le Règlement général européen sur la protection des données (RGPD).

«L’Autorité de protection des données n’a absolument pas tenu compte de nos procédures précises pour recueillir le consentement de nos membres. Ces procédures étaient entièrement conformes aux exigences du GDPR», a réagi mécontent le CEO de la société, Joost Roelandts.

Avec cette amende, l’APD a, à nouveau, en très peu de temps, infliger le paiement d’un montant record de 50.000 euros. L’entreprise de télécommunications Proximus avait déjà dû s’acquitter d’une telle somme en avril pour conflit d’intérêts concernant son DPO (data protection officer), la personne en charge de la bonne mise en pratique du règlement RGPD au sein de l’entreprise.