Le BC Modave 2.0 est en marche
Matthieu Charlier ne voulait pas que le BC Modave disparaisse.Crédits: Léva
BASKET-BALL

Le BC Modave 2.0 est en marche

Matthieu Charlier et trois passionnées se lancent dans une nouvelle aventure avec des synergies locales.

On le sait, il y a deux mois, le BC Modave, créé il y a sept ans, n’avait plus d’avenir. Pour de multiples raisons, internes et structurelles, deux visions différentes se sont opposées et ont abouti finalement à la création de deux clubs. Le premier, lancé par François Bens et Frédéric Dedave, a pris le nom de Condroz-Modave et s’est orienté dans la formation des jeunes.

Mais, en cette fin de mois de mai, Matthieu Charlier, ancien du comité du BC Modave, est aussi heureux d’annoncer la création du BC Modave 2.0. «Nous avons pris le temps de bien faire les choses et de les réfléchir. Nous sommes un comité constitué de 4 personnes venant d’univers différents et ayant envie de conserver l’atmosphère des premières années de l’ancien Modave.»

Il n’était pas possible de voir les deux visions du basket cohabiter

Maintenant, voir deux nouvelles structures cohabiter dans un lieu aussi spécifique, n’est-ce pas diluer les chances de réussite quand on sait comme l’implication au sein des structures est compliquée?

« C’est évidemment une question pertinente car ce fut un des soucis au niveau du fonctionnement du défunt club de Modave. Mais, clairement, il n’était pas possible de voir les deux visions du basket cohabiter et c’est sans animosité que les deux clubs vont chacun vivre leur vie. Nous fonctionnerons avec l’ancienne P3 de Modave pour commencer. L’équipe est à la base de la création de cette version 2.0 de notre club. Les quelques jeunes qui restaient ne pouvaient suffire que pour créer des équipes propres et nous avons, dès lors, trouvé des partenariats avec les clubs de Huy (U14) et La Villersoise pour le bien des enfants. Les contacts avec les deux autres présidents ont été très positifs, lance encore celui qui se retrouve donc président de Modave 2.0. Les trois dames constituant avec moi le comité ne m’ont pas vraiment laissé le choix, rigole Matthieu Charlier, dont on connaît l’humour. Je suis convaincu qu’à moyen terme, le basket va changer dans ses structures avec l’obligation de se fédérer géographiquement parlant et je suis donc très content de pouvoir m’appuyer sur des clubs voisins pour permettre à tout le monde de continuer à pratiquernotre sport dans desconditions choisies et qui ne sont pas toujours l’élitisme. On va voir où cette aventure nous mènera mais nous voulons cultiver la convivialité qui a toujours fait la force de Modave.»

Avec ce matricule 2729, Modave 2.0 est donc né. «Nous avons reçu beaucoup de conseils et d’aides de la part de la fédération AWBB et provinciale et je tiens à les en remercier. Merci aux gens qui nous font confiance… Certes, on repart au début mais l’envie de continuer la belle histoire est là. C’est la première fois que nous devrons gérer de la sorte un club et on va apprendre et proposant peut-être des initiatives innovantes pour faire connaître l’atmosphère si particulière du club que nous voulons construire.»