Des machines israéliennes produisent de l’eau potable  à partir de l’air à Gaza
Voici un distributeur d’eau israélien qui fabrique l’eau à partir de l’air! On le voit au moment de son installation sur le toit d’un hôpital à Gaza.Crédits: FB Watergen
article abonné offert
MONDE

Des machines israéliennes produisent de l’eau potable à partir de l’air à Gaza

Fabriquer de l’eau bonne à boire à partir de l’humidité de l’air? C’est possible! Une compagnie israélienne a offert à un hôpital de Gaza une machine qui permet de faire ça.

L’air contient de l’humidité, dont la quantité varie selon les moments et les endroits.

Différentes technologies existent pour récupérer cette humidité, en tirer de l’eau que l’on peut purifier pour qu’elle soit potable (que l’on peut boire). Ces techniques pourraient résoudre le problème du manque d’accès à l’eau dans de très nombreuses régions du monde!

Watergen, une entreprise israélienne, commercialise des machines qui produisent de l’eau à partir de l’humidité de l’air depuis 2009. Au début, elle fournissait des armées. Mais aujourd’hui, elle commercialise ses générateurs d’eau dans une soixantaine de pays. Elle en fabrique de plusieurs types, qui peuvent produire 30 à 5 000 litres par jour.

De l’eau potable à Gaza

En février, Watergen a installé une première machine dans la bande de Gaza. Ce n’est pas banal!

La bande de Gaza est habitée par 2 millions de Palestiniens. Ce territoire voisin d’Israël est enfermé derrière un mur depuis 13 ans. C’est Israël qui en contrôle les entrées et les sorties, autant pour les marchandises, les objets, les matériaux, que pour les personnes. En fait, Palestiniens et Israéliens sont en conflit depuis plus de 70 ans. Les conditions de vie catastrophiques à Gaza sont le résultat de ce conflit. Les Gazaouis (habitants de Gaza) manquent de tout. Entre autres problèmes, le système électrique ne fonctionne que trois ou quatre heures par jour. Et les Palestiniens doivent acheter une eau qui n’est pas bonne pour la santé.

Après une grosse année de négociations avec les autorités israéliennes, Watergen a eu la permission de faire entrer dans la bande de Gaza une de ses machines qui produisent de l’eau. Cette machine a été installée dans le village de Abasan al-Kabira en février. Elle fournit 800 litres d’eau par jour.

Pour un hôpital

Le 30 avril, Watergen a pu livrer une deuxième machine, qu’elle a installée sur le toit de l’hôpital Al-Rantisi. Cet appareil, relié au fragile réseau électrique de Gaza, sera bientôt connecté à des panneaux solaires pour pouvoir fonctionner lorsque la distribution électrique est interrompue. Cette machine, qui a été offerte par l’entreprise israélienne, doit fournir 800 litres d’eau potable par jour aux enfants soignés pour un cancer dans cet hôpital.

Avec ses machines, Watergen pense pouvoir apporter une réponse au problème du manque d’eau potable dans toute la bande de Gaza. L’entreprise israélienne promet une réduction de prix aux Palestiniens. C’est plutôt chouette, non? Espérons que ça se fasse, et rapidement! Les besoins sont urgents.