Le confinement prolongé jusqu’au 3 mai en Belgique, pas d’événements de masse jusque fin août
Le confinement est prolongé, mais avec certaines réouvertures.Crédits: BELGA
CORONAVIRUS

Le confinement prolongé jusqu’au 3 mai en Belgique, pas d’événements de masse jusque fin août

Le Conseil national de Sécurité s’est réuni ce mercredi à 14h et a décidé de prolonger les mesures de confinement jsqu’au 3 mai dans notre pays.

 

Cet article est mis à jour en permanence. N’hésitez pas à rafraîchir la page.

C’était attendu. Après plus de trois heures de réunion, le Conseil national de Sécurité a décidé de prolonger le confinement jusqu’au 3 mai en Belgique. «Alors que la propagation du virus diminue, la crise n’est pas terminée», a déclaré Sophie Wilmès ce mercredi.

Dans les maisons de repos, il sera possible de rendre visite à des personnes en situation de handicap. Une seule personne sera autorisée et celle-ci devra toutefois n’avoir exprimé aucun symptôme du coronavirus durant les 15 jours précédents cette visite. Cette règle s’appliquera aussi aux personnes isolées qui ne sont pas en mesure de se déplacer.

Les jardineries et magasins de bricolage vont rouvrir

Par ailleurs, sous réserve du respect des mesures de distanciation sociale, les centres horticoles et magasins de bricolage vont pouvoir rouvrir leurs portes aux mêmes conditions que les magasins d’alimentation. Et pour cause, ouvrir à cette période de l’année est primordial pour la survie du secteur.

En outre, les chantiers peuvent continuer à être menés, à condition de respecter les distances de sécurité. Se rendre dans les parcs à conteneurs n’est pas non plus interdit.

Ces aménagements des mesures ne constituent toutefois pas un assouplissement des consignes de base. «Celles-ci restent inchangées jusqu’au 3 mai et doivent être impérativement respectées. Nous ne sommes pas encore à la fin du confinement», a ajouté la Première ministre qui a précisé que les forces de l’ordre continueront de verbaliser les infractions aux règles de confinement.

Pas de festivals jusqu’au 31 août, la reprise des cours devra attendre

À plus long terme, aucun événement de grande ampleur, comme les festivals de l’été, ne pourra être organisé avant le 31 août. Les Solidarités, le festival de Dour, les Francofolies ou encore Fiesta City sont donc annulés cette année. Du côté des Ardentes, les organisateurs du festival liégeois espèrent le reporter au début du mois de septembre.

Il en va de même côté flamand avec des annulations et reports de Tomorrowland, Werchter, Pukkelpop et Graspop.

Quant au retour des enfants sur leurs bancs d’école, la reprise des mouvements de jeunesse, la réouverture des cafés et restaurants, ou encore la reprise des activités en entreprises, l’incertitude reste toujours de mise. Les analyses et concertations vont se poursuivre dans les jours et semaines à venir entre acteurs et experts à cet égard. Ce qui est certain, c’est que les écoles ne rouvriront pas ce lundi 20 avril.

Les modalités sanitaires actuellement imposées dans les entreprises resteront en vigueur jusqu’à la définition de nouveaux protocoles. «Le télétravail sera toujours privilégié un certain temps encore...», a averti Mme Wilmès.

Concernant le port du masque, celui-ci sera important dans un objectif de déconfinement. Il devra toutefois être correctement utilisé et ne remplacera pas les mesures d’hygiène de base ou la distance de sécurité. «Lorsque les mesures de confinement seront levées progressivement, les masques seront recommandés, surtout lorsque la distance de sécurité ne pourra pas être respectée.»

Un nouveau Conseil national de Sécurité la semaine prochaine

Un nouveau Conseil national de Sécurité sera organisé vendredi de la semaine prochaine. Son but sera de préparer la prochaine étape: celle du déconfinement. Ce processus sera progressif et commencera au début du mois de mai.

La question de la réouverture des écoles y sera notamment abordée. «L’ouverture des écoles se fera de manière progressive» a déclaré Pierre-Yves Jeholet au micro de RTL Info.

Après l’appel de l’Union européenne à une plus grande concertation entre Etats membres sur les mesures de déconfinement, la Première ministre a dit vouloir échanger avec ses partenaires européens, mais son gouvernement continuera à prendre ses décisions de manière autonome, et au moment jugé le plus approprié, a-t-elle averti.

«Comparaison n’est pas toujours raison», s’est défendue Mme Wilmès.

«Nous travaillerons étape par étape pour éviter que la maladie ne revienne. Nous ne sommes pas encore arrivés au bout du chemin. Mais nous y arriverons», a-t-elle conclu.

La conférence de presse en vidéo