La nationale se précise pour Fize
Fize va-t-il accéder à la nationale? Plus que probable. Crédits: Heymans
FOOTBALL

La nationale se précise pour Fize

Par la grâce d’une fusion miracle entre Durbuy et… Esneux, Fize va plus que vraisemblablement accéder à la D3. Fou!

Un chat n’y retrouverait plus ses jeunes. Pas facile de démêler le vrai du faux dans les méandres des décisions juridico-sportives qui, partout, fleurissent. Et impactent directement le terrain. Dernier épisode en date: la fusion proclamée entre Durbuy et… Esneux. « On en a en tout cas fait la demande, assure Grégory Popov, membre du comité du club descendu en P4 en cette fin de saison. Jouer en D2 amateurs ne nous intéresse pas. On n’a pas le budget, ni même l’équipe vu qu’on n’a même plus de coach. Mais, nous, ce qui nous interesse, c’est d’évoluer en P1. Après, si l’ACFF nous oblige à évoluer en D2, on le fera. Quitte à prendre 0 point. On reprendra en D3 la saison suivante en ayant gagné quelques années sur notre programme. On ne vole de toute façon personne en fusionnant avec Durbuy dont Esneux est à 18 kilomètres. Le règlement nous le permet, on ne va pas se gêner. »

De fait. Et ce que le règlement permet aussi, c’est de refuser d’évoluer en nationale. «En effet, un club qui fusionne peut décliner l’invitation en nationale pour évoluer en provinciales, dit Dominique Moreau, responsable du département compétitions à l’ACFF. Dans ce cas, Esneux pourra alors évoluer en P1. Mais on devra faire monter une équipe supplémentaire de P1 vers la D3 amateurs, puis de la D3 vers la D2 amateurs sur base de la règle spéciale liée au confinement délivrée par l’ACFF. »

En clair, Fize, suivant dans ce classement, va être appelé à monter en D3 amateurs et accéderait à la nationale pour la première fois de son histoire. De D2 à D3, ce sont les Namurois d’Aische qui monteraient. La montée, si montée il y a, ne fait pas forcément plaisir aux Villersois. «Autant la saison passée, on se réjouissait, autant, ici, ce ne serait pas pareil, dit Jean-Guy Eyckmans, le manager fizois. On pensait avoir fini nos transferts. Là, ce serait différent. Il en faudrait encore. Or, notre budget n’est pas extensible à l’infini. Mais je me méfie avec toutes ces rumeurs-là. Moi, j’y croirais quand ce sera le cas réellement, pas avant. » L’officialisation devrait tomber au 15 avril, date butoir pour rentrer les projets de fusion à l’ACFF.