Christophe Kinet met ses maillots aux enchères pour sauver des vies
« Kiki» est sang et marine dans les veines. Crédits: ÉdA – 50597037843
FOOTBALL

Christophe Kinet met ses maillots aux enchères pour sauver des vies

Le Marchinois Christophe Kinet a mis deux maillots aux enchères. L’argent de leur vente servira à acheter un respirateur pour les hôpitaux.

Au RFC Liège, Christophe Kinet est resté une légende. Alors quand les supporters sang et marine l’ont sollicité pour mettre aux enchères un de ses maillots, le Marchinois n’a pas hésité une seconde. «Cela fait quelques temps que je me demande comment me rendre utile et agir en ces temps difficiles», explique-t-il.

L’argent récolté lors de la vente, qui a eu lieu sur Facebook toute la journée de mercredi, sera en effet reversé dans un fond d’aide aux hôpitaux, créé par les supporters liégeois, et soutenu par le club lui-même. Et si Christophe Kinet a ouvert le bal, des joueurs devraient maintenant se succéder tous les jours pour proposer des vareuses aux enchères au profit de l’initiative. «Franchement, respect pour cette belle action», souligne l’ancien médian, qui a cependant dû fouiller un peu dans son armoire, à la recherche d’anciennes tuniques. «À part ma toute première vareuse de D1, qui restera chez moi, j’en ai déjà donné beaucoup à des passionnés», précise-t-il. Heureusement, il avait encore en stock un maillot blanc extérieur du RFCL de la fin des années deux mille, et un t-shirt de T1 frappé de l’écusson du club principautaire.

«Une énergie remarquable»

Si Christophe Kinet a directement accepté de donner des maillots à ses supporters préférés, c’est aussi parce qu’il a lui-même vécu aux premières loges les réalités du monde hospitalier, après son terrible accident de mai 2018. «Ce que j’ai vu au CHU, et au centre de revalidation d’Esneux, c’est une fourmilière de personnes qui se battent pour les autres et sauvent des vies. Elles dégagent vraiment une énergie remarquable, celles des gens qui ont une vocation. Alors, dès que je peux faire quelque chose pour aider, à mon niveau, je le fais.» Au moment de boucler cette édition, les enchères, qui devaient s’arrêter à 21h, étaient déjà montées à 250€ pour les maillots. À court terme, les créateurs de l’initiative «Liège-sur-vivra» espèrent, via ces vente publiques et les dons spontanés, récolter 35.000€ pour acheter un respirateur au profit des hôpitaux publics liégeois.

Confiné, il suit l’UEFA A

Dans son domicile de Marchin, «Kiki», qui est toujours en incapacité de travail, reste confiné avec toute sa petite famille. « C’est l’occasion de se retrouver, et de faire le grand nettoyage de printemps », s’amuse-t-il. «Cet après-midi, j’ai aussi testé pour la première fois le système de vidéoconférence pour suivre mes cours d’entraîneur. En théorie, je dois finir le module 1 dans le cadre du diplôme UEFA A d’ici à septembre, et il y a des travaux à réaliser. Donc, c’est une bonne chose de pouvoir poursuivre à distance. »

Il reste également attentif à une éventuelle reprise de la saison en D2 amateurs puisque, bien que sur le départ, il s’est engagé à finir la saison comme coach de Tilleur. «Bien sûr, on veut la terminer, cette saison. Mais les décideurs ne devront prendre aucun risque et considérer ce qui est vraiment réalisable » Une éventuelle fin de saison… avant de signer dans un cercle huy-waremmien? «Je suis bien en contact avec 2-3 clubs, mais pas dans la région» glisse-t-il.

Avec ou sans enchère, vos dons demeurent les bienvenus sur le compte de LIEGE-SUR-VIVRA: BE30 611-5030070-11