TF1 écourte Koh-Lanta et arrête la diffusion de Profilage
L’émission présentée par Denis Brogniart va être écourtée.Crédits: Philippe Le Roux/ALP
TÉLÉVISION

TF1 écourte Koh-Lanta et arrête la diffusion de Profilage

TF1 – comme tous les médias – est frappée de plein fouet par la baisse des revenus publicitaires. La chaîne privée française a mis sur pied une stratégie: émissions écourtées ou diffusion postposée.

Comme The Voice France samedi dernier, TF1 a décidé d’écourter l’épisode de Koh-Lanta diffusé ce vendredi soir et consacré à la réunification. L’émission ne durera qu’une heure et quart contre plus de deux heures les autres fois. En clair, vous pourrez voir l’épreuve de confort puis le face-à-face des ambassadeurs, à l’issue duquel un aventurier sera éliminé. Mais il faudra attendre le 3 avril pour que TF1 diffuse l’épreuve d’immunité et le 1er conseil de la réunification, annonce le magazine Télé Loisirs.

TF1 – comme tous les autres médias – doit faire face à une baisse sensible de ses recettes publicitaires depuis la crise du coronavirus. L’objectif est donc de faire baisser les coûts. En écourtant les émissions, elle remplit ses grilles de programmes plus longtemps. The Voice, qui devait se terminer en mai, se terminera probablement en juin, par exemple. Ces émissions écourtées laissent aussi un espoir à TF1 d’arriver à une période de post-confinement pour pouvoir tourner les finales de The Voice et de Koh-Lanta en direct.

Profilage: diffusion arrêtée

 

Mais la stratégie de TF1 ne s’arrête pas là. La chaîne a aussi décidé de ne diffuser qu’un seul épisode inédit de ses fictions. C’est le cas des Bracelets rouges, lundi dernier. Il y a eu un épisode inédit avant la rediffusion de trois anciens épisodes.

Pour la saison 10 de Profilage, dont la 1re chaîne française diffusera encore un épisode inédit ce jeudi soir, TF1 a opté pour un arrêt complet à partir de la semaine prochaine, et ce malgré de bonnes audiences. La série sera remplacée par la trilogie de La Septième compagnie de Robert Lamoureux, avec Pierre Mondy, Jean Lefebvre… Des films vus et revus, mais qui font toujours de bonnes audiences. Et qui ont l’avantage de ne pas coûter trop cher…