INSOLITE

VIDÉO | Coronavirus: les chauffeurs des TEC relèvent un challenge de danse... dans leur véhicule

Les chauffeurs de bus des transports en commun de Wallonie (TEC) se sont lancé un défi: se filmer en train de danser dans leur véhicule. Les vidéos, drôles et émouvantes, sont quotidiennement postées sur un groupe Facebook.

Renseigner les passagers, leur donner la bonne information, le bon horaire, aider une personne souffrant d’un handicap, savoir répondre aux passagers agressifs ou encore avoir la bonne attitude face à un fraudeur : le chauffeur de bus, bien que derrière son volant, n’exerce pas une mission facile. Il a, comme dans n’importe quel autre métier, des contraintes souvent négligées et méconnues du grand public.

Si les chauffeurs de bus sont (souvent) décriés, en cas de mouvement de grogne par exemple, ils sont en première ligne face au Coronavirus, avec pour seule et unique mission de vous amener à bonne destination. 

En cette période de crise sanitaire sans précédent, les chauffeurs des TEC se soutiennent, encore plus que d’habitude. Ainsi, pour garder le moral, ils se sont lancé un petit challenge : se filmer sur la chanson de leur choix en dansant dans leur véhicule... et parfois en chantant. Ils postent ensuite le résultat sur les réseaux sociaux, notamment sur le groupe Challenge TEC Covid-19.
Le résultat prête à sourire, avec des vidéos souvent drôles, mais cela montre aussi et surtout le magnifique élan de solidarité qui lie ces hommes et ces femmes passionnés par leur travail. Un personnel qui n’exerce pas un métier facile et qui continue d’assurer leur mission de transport public. 

« Soutien à tout le monde. Faites attention à vous et vos proches une pensée à tous ceux qui travaillent dans ces conditions-là », poste ainsi un chauffeur de Philippeville. « Petite contribution de Liège. Grosse pensée à tous! Courage aux malades! », complète un autre conducteur de bus, en s’adressant à la population : « Bordel, restez chez vous! »

Chauffeuse de bus pour la société Cintra Ramillies (Brabant wallon) et circulant dans les provinces du Brabant wallon et de Namur, Aurélie Clément (de Hannut, en province de Liège) a relevé ce challenge. « Si j’ai décidé de faire cette vidéo, c’est parce que mes anciens collègues de la société hannutoise Peeters m’ont mis au défi après avoir vu la vidéo d’un collègue liégeois », explique-t-elle. « Je m’y suis donc prêtée au jeu également. » Et le résultat est plutôt surprenant (voir la vidéo en haut de l'article).

« En ce moment, nous traversons tous une mauvaise période et de voir et de se savoir tous solidaires les uns des autres, peu importe la région, que ce soit dans le secteur privé ou pas, que ce soit un chauffeur, un contrôleur, ou un responsable du service entretien, tout le monde s’y met et se prête au jeu. C’est merveilleux.»

Même le personnel administratif s’est, en effet, essayé à la danse, toujours en respectant les consignes d’hygiène et de sécurité lors de la prise des images.